Sting : un artiste engagé

Auteur d’une longue et grande carrière, d’abord avec son groupe The Police puis en solo, Sting est également connu pour son activisme et sa philanthropie. Voici l’histoire de son engagement.

© ©Mike Marsland / Getty Images

Une notoriété très vite mise au service des autres

Rendu célèbre en 1978 par l’énorme succès du titre "Roxanne" enregistré avec The Police, Sting commence très vite à s’engager à travers sa musique. Au début des années 80, le Britannique écrit notamment la chanson "Driven To Tears" qui pose des questions sur les inégalités dans le monde et plus particulièrement sur la famine. En parallèle, il devient membre actif d’Amnesty International qui se bat pour le respect des droits de l'Homme. Avec The Police, il donne des concerts en faveur de l’ONG (notamment le concert emblématique de 1981), avant de participer en 1984 et 1985 aux événements caritatifs du groupe Band Aid qui collecte des fonds pour les victimes de la famine en Éthiopie.

Sting et son combat pour l’environnement

Tout au long de sa carrière, Sting a tenu à défendre de nombreuses causes et à venir en aide aux plus malheureux. Il s’est ainsi attaché à obtenir des fonds pour les victimes du 11 septembre, à s’engager en faveur du Tibet en 2008, ou à sensibiliser la population à la crise climatique avec le concert Live Earth organisé en 2007. Parmi toutes ces causes, celle de l’environnement tient une place particulière. Sting a notamment cofondé à la fin des années 80, avec sa femme Trudie Styler et le cinéaste belge Jean-Pierre Dutilleux, la Rainforest Foundation qui lutte encore et toujours pour la protection des forêts vierges du monde et des indigènes y habitant.