"Un autre monde", l’histoire du dernier album chef-d’œuvre de Téléphone avant sa séparation

Dernier album de Téléphone avant l’implosion du groupe, "Un autre monde" a bien failli ne jamais voir le jour.

© © Sophia MORIZET / Getty Images

Un album enregistré sur fond de tensions…

Au début des années 80, alors que la carrière de Téléphone est à son apogée (l’album "Dure Limite" est un énorme succès et le groupe a fait la première partie des Rolling Stones), les membres du groupe sont très fatigués. Malgré des tensions de plus en plus présentes, Jean-Louis Aubert, Louis Bertignac, Corine Marienneau et Richard Kolinka parviennent à se retrouver en 1984 dans la campagne anglaise pour enregistrer un nouveau projet. Ayant été sollicité pour produire cet album, Steve Lillywhite (producteur de Peter Gabriel, The Rolling Stones, U2) a en effet refusé à cause des disputes entre les membres du groupe. Téléphone a donc choisi Glyn Johns, producteur des Beatles, Rolling Stones et Eagles, pour prendre en charge l'enregistrement dans un studio du Sussex, coupé du monde.

… qui offre au groupe sa seule Victoire de la Musique

Réalisé en à peine quatre semaines, l’album "Un autre monde" est moins rock et plus mélancolique que ses prédécesseurs, transpirant la nostalgie du groupe pour les belles années passées. Si ce nouveau style trouble un peu les fans à la sortie du disque en mai 1984, le single éponyme de l'album devient l'un des plus grands succès de Téléphone. Porté également par le titre "New York avec toi", l’opus se vend dès la première année à 400.000 exemplaires, devenant disque de platine. Apprécié par la critique, "Un autre monde" permet aussi au groupe de remporter sa seule Victoire de la Musique (meilleur album rock de l’année) lors de la toute première cérémonie organisée en 1985.