Paroles "Etrange Eté" - Alain Bashung

Combien d'étés ont coulé
Sans jamais s'aborder
Les vélos s'envolaient
Je t'en voulais, t'en voulais
La mariée s'ennuyait
Et je me calcinais

Étrange été

Moi satellite je te gravite
Moi ça m'évite
Que tu me quittes

Nuit et jour sont identiques
Nos cauchemars magnifiques
Dit K. Dick, K. Dick, K. Dick

Étrange été

Des plaisirs j'en ai eus
Des amazones à cru
Et mes désirs enfouis
J'ai pas fini pas fini

Notre Père qu'êtes audacieux
Seriez-vous insidieux
On est deux, on est deux
Zappez, zappez, zappez

Combien d'étés ont coulé
Sans jamais s'aborder
Les vélos s'envolaient
Je t'en voulais t'en voulais
La mariée s'ennuyait
Et je me calcinais

Étrange été

Je m'en sortirai à la entrée
Je m'en sortirai à la rentrée

Nuit et jour sont identiques
Nos cauchemars magnifiques
Dit K. Dick, K. Dick, K. Dick

Étrange été, étrange été

Lyrics © Universal Music Publishing Group

ALAIN BASHUNG, JEAN MARIE FAUQUE

Alain Bashung - Les dernières vidéos