Boney M., un groupe passé maître dans l'art des reprises

Groupe disco majeur des années 70, Boney M. doit nombre de ses titres à des chansons déjà existantes. Découvrez quels succès du groupe sont des reprises ou des inspirations… et de quelles chansons.

Boney M., un groupe passé maître dans l'art des reprises © © Chris Walter / Getty Images

Un recours aux reprises dès les débuts du groupe

Même s’il ne fait pas partie des plus gros succès du groupe, le premier titre qui lance fin 1974 la carrière de Boney M., "Baby Do You Wanna Bump", était déjà une reprise de la chanson ska "Al Capone", écrite et interprétée par le musicien jamaïcain Prince Buster. Excellent pour marier les nouvelles sonorités Euro disco de l’époque à d’autres styles de musique, le producteur, compositeur et parfois chanteur du groupe, Frank Farian, écrit alors de suite une deuxième reprise à destination du premier album de Boney M., "Take the Heat off Me". Repris de nombreuses fois (et notamment par Richard Anthony dans une version française), le titre "Sunny" de Bobby Hebb aura un retentissement européen particulier grâce à Boney M. qui le place numéro 1 dans trois pays (Allemagne, Autriche et Pays-Bas) et numéro 3 au Royaume-Uni.

Des chansons folkloriques revisitées

Sur le deuxième album du groupe ("Love for Sale" sorti en 1977), les deux singles à succès sont aussi des chansons qui avaient déjà eu une première vie. "Ma Baker" est en effet une réécriture de la chanson folklorique tunisienne "Sidi Mansour". Tandis que "Belfast" a été écrite au début des années 70 sous le nom de "Londonderry" par le compositeur allemand Drafi Deutscher, pour le membre de Boney M., Marcia Barrett alors qu'elle se produisait encore en solo. Après avoir été interprété avec succès lors de tournées de Boney M. par la chanteuse jamaïcaine Marcia Barrett, le titre passe dans le giron du groupe qui le popularise. Autre chanson folklorique revisitée, "Rasputin" s’inspire du morceau traditionnel turc "Üsküdar'a gider iken" (ou "Kâtibim") écrit pendant la guerre de Crimée. Narrant avec humour l’histoire du mystérieux personnage historique russe, la chanson sera l’un des plus gros succès du groupe, devenant notamment le deuxième single le plus vendu de l’histoire au Royaume-Uni au moment de sa sortie en 1978.

Des reprises… puis des remix

Sur le même album que "Rasputin" ("Nightflight to Venus") se trouve également "Rivers of Babylon". Autre morceau emblématique de Boney M., le titre est également une reprise. Reprenant des psaumes de la Bible pour ses paroles, "Rivers of Babylon" avait d’abord été écrit et interprété par deux membres du groupe reggae The Melodians. Le reste de la carrière de Boney M. comportera toujours des titres repris mais arrangés différemment (comme "Painter Man" du groupe de rock The Creation) ou écrits à partir d'autres chansons (comme "Hooray! Hooray! It's a Holi-Holiday" basée sur la comptine enfantine "Polly Wolly Doodle" et "Mary's Boy Child / Oh My Lord" qui mélange un titre d'Harry Belafonte et une création de Frank Farian). Depuis leur huitième et dernier album studio sorti en 1985, les Boney M. ont à leur tour inspiré des artistes, leurs titres ayant fait l’objet de nombreux remix dance dans les années 90 et electro / techno dans les années 2000.

Boney M - Les dernières actus