Pink Floyd : leurs chansons incontournables

Parmi les plus grands groupes de l’histoire du rock, Pink Floyd a vendu quelque 300 millions d'albums depuis ses débuts en 1965 et signé plusieurs morceaux incontournables.

Comment les Pink Floyd ont révolutionné les concerts © © Mick Hutson / Getty Images

Le succès paradoxal de "Money"

Après plusieurs albums, un premier single mythique nommé "See Emily Play" et le remplacement de Syd Barrett par David Gilmour, Pink Floyd se tourne vers le rock progressif et explose aux yeux du monde avec son sixième album studio "Meddle". Sorti en 1971, le disque est porté par le titre essentiellement instrumental "One of These Days" et le morceau emblématique "Echoes" long de plus de 23 minutes. Deux ans plus tard, c'est le tube "Money" qui ressort de l'opus "The Dark Side of The Moon", troisième album le plus vendu de l'histoire. Se moquant de la société consumériste, le titre sera paradoxalement l’un des singles ayant le plus rapporté aux Pink Floyd.

"Another Brick in The Wall", le chef-d’œuvre

L'album suivant "Wish You Were Here" accouche en 1975 du titre éponyme, l’un des morceaux dédiés (avec notamment "Shine on You Crazy Diamond") par les Pink Floyd à Syd Barrett depuis son retrait du groupe. En 1979, sort le double album concept "The Wall" qui comprend le titre le plus connu du groupe, la deuxième partie du morceau en trois variations : "Another Brick in the Wall". En plus de cet énorme succès dénonçant la rigidité du système éducatif anglais, l’album "The Wall" contient également le titre incontournable "Comfortably Numb". Après le départ de Roger Waters en 1985, le groupe signe encore quelques succès dont "Louder than Words" (2014), un titre hommage à Richard Wright, membre fondateur décédé six ans auparavant.

David Gilmour - Les dernières actus