"Bad Girls", l’album tournant de la carrière de Donna Summer

Surnommée la reine de la disco Donna Summer a marqué l’histoire de la musique. Sorti en 1979, l’album "Bad Girls" demeure une référence et un moment essentiel de sa carrière.

"Bad Girls", l’album tournant de la carrière de Donna Summer © © Images Press / Getty Images

Les grands débuts de Donna Summer

Née en 1948, dans la ville de Boston, Donna Summer est morte en 2012 des suites d’un cancer. Dès son enfance, elle s’intéresse à l’univers musical et notamment au chant et fait ses grands débuts au sein d’une chorale de gospel. Cette passion ne la quitte pas et elle abandonne rapidement ses études pour se lancer dans une carrière de chanteuse professionnelle, dès 1967. Une carrière qui débute véritablement en Europe par l’intermédiaire de plusieurs comédies musicales, dont la version allemande de "Hair", et de premiers disques au succès mitigé. C’est d’ailleurs en Europe que Donna Summer va goûter au succès grâce à l’album "Love to Love you Baby" et sa chanson éponyme. Sorti en 1975, ce titre disco d’une durée de 16 minutes connaît un succès retentissant en France et la fièvre se propage rapidement. Les accents très sexuels de la chanson lui valent le surnom de "sexe chantant" et si certaines radios refusent de le diffuser, cela n’empêche pas "Love to Love you Baby" de conquérir le monde et notamment les États-Unis où le single se classe rapidement numéro 1 des charts. La carrière de la Reine de la Disco est définitivement lancée.

"Bad Girls", album phare de la discographie de Donna Summer

Durant les années qui suivent, Donna Summer signe plusieurs productions et confirme un peu plus sa notoriété. Elle devient une véritable star internationale et enchaîne les disques d’or. Néanmoins, l’artiste est réduite à l'image d'une interprète de chansons aux accents sensuels, voire sexuels. Une image qu’elle réussit à briser en 1979 avec la sortie de l’album "Bad Girls" qui marque un tournant dans sa carrière. Si cet album conserve une prédominance de sonorités disco, il comporte aussi des accents rock, notamment avec le titre "Hot Stuff", un succès mondial qui déchaîne toujours les passions dans les discothèques aujourd’hui. "Bad Girls" et "Dim all the Lights" vont également connaître le succès et se hisser à la première place de nombreux charts. Certains titres résonnent plus comme des ballades et cette diversité fait de cet album un objet unique dans la carrière de Donna Summer. Il faut également signaler que pour la première fois, la chanteuse compose la musique et écrit les paroles de trois des titres de l’album : "Dim all the Lights", "My Baby Understands" et "There Will always Be A You".

Une carrière totalement relancée grâce à "Bad Girls"

Son image unidimensionnelle de chanteuse sexy avait profondément fait souffrir Donna Summer qui avait même fait une dépression à cause de cela. Grâce à "Bad Girls", elle se libère de ce carcan étouffant et s’impose définitivement comme une chanteuse à part entière. L’album, classé numéro un aux États-Unis, lui vaut même un Grammy Awards. Elle va ensuite enchaîner les succès durant toute la décennie 1980 en se rapprochant peu à peu du mouvement dance et techno dont elle est l’une des pionnières. Le succès se poursuit durant les décennies suivantes, même si la chanteuse est moins sur le devant de la scène. Donna Summer n’en demeure pas moins une artiste référence et qui a influencé l’industrie de la musique, comme en atteste les nombreuses reprises de certaines de ses chansons par des stars telles que Madonna, Britney Spears, Whitney Houston ou encore Robbie Williams.

Donna Summer - Les dernières actus