Donna Summer : une carrière de records

Parmi les artistes ayant révolutionné la musique disco, Donna Summer a rencontré tout au long de sa carrière un énorme succès commercial et critique. Focus sur les records de la Reine du Disco.

"Bad Girls", l’album tournant de la carrière de Donna Summer © © Images Press / Getty Images

Un début en fanfare et une première historique avec "Love to Love you Baby"

Dès son premier album ("Lady of the Night", 1974) sorti uniquement aux Pays-Bas, Donna Summer connaît le succès dans une partie de l’Europe avec le single "The Hostage". La patte Giorgio Moroder, rencontré cette même année en Allemagne, est déjà présente malgré un texte plutôt morbide, et la chanson offre à Donna Summer sa première place de numéro 1 (en Belgique et aux Pays-Bas), ainsi qu’une deuxième place en France. Après une année à peine, la carrière de Donna Summer devient internationale grâce au premier de ses grands tubes, "Love to Love you Baby". Premier titre de l’histoire du disco à avoir été commercialisé dans une version longue (près de 17 minutes), ce morceau très sensuel s’est exporté aux États-Unis : numéro 2 du fameux Billboard Hot 100 et numéro 1 du classement réservé aux titres Disco/Dance/Club ainsi qu’au Royaume-Uni (n° 4 des charts britanniques). Il s’est vendu rapidement à plus d’un million d’exemplaires et a permis à Donna Summer de décrocher le premier disque d’or américain de sa carrière.

Dix années à truster les premières places des hit-parades

À partir de cette année 1975, Donna Summer est parvenue à classer au moins un single par an pendant 10 années dans le Billboard Hot 100 américain. Il s’agit de la grande époque d’une artiste qui trustait alors la tête du classement Disco/Dance/Club aux États-Unis. Avec "Love to Love you Baby" donc, mais avec également 15 autres morceaux. Record à l’époque, ces 16 titres en tête positionnent aujourd’hui Donna Summer comme la neuvième artiste de l’histoire avec le plus de numéro 1 dans ce classement. Parmi ces 16 singles sortis de 1975 à 1984, 4 se sont également classés en tête du Billboard Hot 100 (tous styles de musique confondus donc) : "MacArthur Park", "Hot Stuff", "Bad Girls" et "No More Tears (Enough Is Enough)" chanté en duo avec Barbra Streisand.Les albums de Donna Summer ont aussi connu le succès puisque 13 de ses opus studios ont pu rentrer au Billboard Hot 200 (l'équivalent du Billboard Hot 100 pour les albums), dont 7 consécutivement dans les 30 meilleures ventes. Plus gros succès de la carrière de l’artiste, son septième album "Bad Girls" (comprenant notamment le titre éponyme et "Hot Stuff") s’est classé numéro 1 dans les charts américains et a été certifié triple disque de platine, grâce à ses quatre millions de copies vendues aux États-Unis. Si "Bad Girls" est le seul album studio de la Reine du Disco à avoir obtenu cette première place, Donna Summer reste la première artiste à avoir classé consécutivement trois doubles albums numéro 1 du Billboard Hot 200, avec donc "Bad Girls" (1979), mais aussi sa compilation de 1979 "On the Radio : Greatest Hits Volumes I & II" et son album live de 1978 "Live and More".

Une artiste cinq fois couronnée aux Grammy Awards

Nominée 18 fois aux Grammy Awards tout au long de sa carrière, Donna Summer a été récompensée par 5 trophées. En 1979 et 1980, elle a reçu tour à tour la meilleure prestation vocale R&B féminine et la meilleure prestation vocale rock, pour respectivement "Last Dance" et "Hot Stuff". La Reine du Disco a remporté ensuite deux fois de suite le Grammy de la performance la plus inspirante (en 1984 pour "He's a Rebel" et en 1985 pour "Forgive Me"), une catégorie qui n'existe plus aujourd'hui. Elle a dû ensuite attendre 1998 pour recevoir son dernier Grammy, grâce à "Carry On", un morceau crédité en duo avec son mentor Giorgio Moroder. Récompensée par 6 American Music Awards (sur un total de 12 nominations), Donna Summer a aussi été la première femme afro-américaine à être nominée aux MTV Video Music Awards. La Reine du Disco a également été honorée par le monde du Septième Art. Écrit par Paul Jabara (qui a aussi travaillé sur "No More Tears (enough Is enough)") pour le film "Dieu merci, c'est vendredi", la chanson "Last Dance" a réussi à faire le doublé "Meilleure chanson originale" aux Oscars et aux Golden Globes en 1979. Désormais indissociable du film "The Full Monty", la chanson "Hot Stuff" a porté une bande originale qui a été sacrée en 1998 "Meilleure partition originale pour un film musical ou une comédie" aux Oscars et "Meilleure bande originale" aux Brit Awards.

L’une des artistes ayant le plus vendu au monde, une empreinte indélébile

Avec plus de 100 millions de disques tout au long de sa carrière (dont 31 millions certifiés), Donna Summer fait partie des artistes de l’industrie musicale ayant le plus vendu. Ayant grandement participé à la popularité du disco, elle a continué d’être écoutée après l’an 2000 comme le montre le succès de sa compilation "The Journey: the Very Best of Donna Summer" sortie en 2003, et de son dernier album paru avant sa mort ("Crayon", 2008).Alors que ses chansons sont toujours aussi reprises pour les besoins du grand et du petit écran (encore récemment dans la série "Stranger Things" ou dans le film "Seul sur Mars"), Donna Summer continue d’être samplée et réinterprétée. Au-delà des records, Donna Summer aura laissé un héritage pour les générations futures, une empreinte indélébile dans l’histoire de la musique.

Donna Summer - Les dernières actus