Paroles L'homme qui marche

Le - Par .

Piazza Novona
J'étais là très tôt ce matin
Je te cherchais
A vive allure, le passé nous rattrape
Je me demande si j'ai eu raison
Et me voici à Rome,
Devant chez toi

L'escalier monte à sa chambre, et dans
Ce froid de gueux
L'enfant du roi fou

En bras de chemise légère, dans,
Son âme, tous nos mystères,
De Berlin, de Moscou

Des photos d'un ado sombre accrochées
Au mur là, devant lui,
Il se voit, est-ce lui? Est-ce lui?

Je t'ai attendu dans ce rade triste,
Il était trop tôt pour ma défaite.

L'escalier monte à sa chambre,
Et dans le froid de décembre,
Son accent français le trahit

En bras de chemise légère,
Dans ses yeux, tous nos mystères,
De Marseille à Paris

Des photos d'un ado sombre,
Accrochées au mur, devant lui,
Est-ce moi? Est-ce lui?

Comme le héros d'un livre,
Qui ne souffrirait plus du froid,
L'homme qui marche devant moi,
Est-ce moi?

Comme le héro d'un livre,
Qui n's'ouvrirait plus qu'une fois,
L'homme qui marche devant moi,
Est-ce toi?

ETIENNE DAHO, JEAN LOUIS PIEROT