Paroles "Petite Sirène" - Francis Cabrel

Pleure pas petite sirène
La ville dort encore
Ton histoire commence à peine

Ne pleure pas petite sirène
Le jour attend dehors
Dans les brumes des fontaines

Ce matin est si clair
Ce silence est si doux
Nos paroles d'hommes flottent dans l'air
Tout le monde a rendez-vous

La nuit est passée toute entière
Creusée sur nos joues
Tu déchires tout d'un trait de lumière
Et c'est la vie tout à coup

La vie tout à coup

Pleure pas petite sirène
La ville dort encore
Ton histoire commence à peine

Ne pleure pas petite sirène
Le jour attend dehors
Dans les brumes des fontaines

Ça se voit que tu viens de chez les anges
T'es belle comme tout
Ça se voit que nos manières te dérangent
Et ces lumières partout

Tous ces fantômes qui te touchent
Ces mains qui te secouent
Cette bouffée d'air froid dans ta bouche
C'est la vie tout à coup

La vie tout à coup

Pleure pas petite sirène
La ville dort encore
Ton histoire commence à peine

Ne pleure pas petite sirène
Le jour attend dehors
Dans les brumes des fontaines

Voilà que tu viens comme une reine
Juste à la pointe du jour
Avec dans son écho de porcelaine
Ton appel au secours

Comme un signal pour que s'égraine
Ce temps qui s'enfuit à son tour
D'abord les heures, les jours, les semaines
Et puis les années d'amour

Les années d'amour

Pleure pas petite sirène
La ville dort encore

Ne pleure pas petite sirène
Le jour attend dehors
Dans les brumes des fontaines

Ne pleure pas petite sirène

Lyrics © Universal Music Publishing Group

Francis Cabrel, Jean-Pierre Bucolo

Francis Cabrel - Les dernières vidéos