Histoire d'une chanson : "Je te donne" de Jean-Jacques Goldman

Fruit de la collaboration entre deux amis de toujours, Jean-Jacques Goldman et Michael Jones, "Je te donne" a marqué toute une génération. Retour sur la genèse d’un titre devenu culte.

Histoire d'une chanson : "Je te donne" de Jean-Jacques Goldman © © David Lefranc / Getty Images

Jean-Jacques Goldman et Michael Jones, une amitié de longue date

Les deux musiciens se rencontrent à la fin des années 1970 au sein du groupe Taï Phong. Alors que Jean-Jacques Goldman s’interroge de plus en plus sur la nécessité de chanter en anglais et sur sa présence dans le groupe, les membres décident de recruter un nouveau guitariste afin de le remplacer sur la tournée suivante. C’est ainsi que Michael Jones, d’origine galloise, intègre Taï Phong. Les deux hommes enregistrent ensemble le dernier album du groupe "Last Flight" avant de se perdre un peu de vue. En 1983, alors que Jean-Jacques Goldman se lance dans sa première tournée en solo après le succès de "Quand la musique est bonne", il fait appel à Michael Jones afin que ce dernier intègre les musiciens qui l’accompagneront sur scène. C’est le début d’une réelle complicité amicale et artistique pour les deux hommes.

Contrer la montée du Front national

En 1985, le duo se lance dans l’écriture de ce qui deviendra un des plus grands succès de la décennie : "Je te donne". En France, au début des années 1980 et malgré l’arrivée au pouvoir de la gauche de François Mitterrand, le Front national (actuel Rassemblement national) effectue une véritable percée dans les urnes lors des élections européennes de 1984. Avec "Je te donne", les deux hommes décident d’écrire un hymne sur les bienfaits du métissage et l’importance du multiculturalisme dans notre société. Jean-Jacques Goldman écrit les paroles en français alors que son comparse se charge des textes en anglais. Le titre sort en octobre 1985 sous le label Epic Records. Il se place rapidement en tête des ventes de disques en France, et se maintient à la première place du top 50 pendant huit semaines. En 1990, les deux hommes mettront de nouveau leur talent en commun en compagnie de la choriste Carole Fredericks en sortant un album "Fredericks – Goldman – Jones" incluant entre autres, le superbe "Né en 17 à Leidenstadt".

Les reprises de "Je te donne"

Comme bon nombre de chansons ayant connu un grand succès dans les années 1980, "Je te donne" a fait l’objet de nombreuses reprises. Parmi les plus notables, on peut citer la version des Worlds Apart sortie en 1996. Alors que la mode des boys bands bat son plein, la reprise du groupe anglais connaît un réel succès sur notre territoire en atteignant la troisième place des ventes de disques. Le collectif Génération Goldman a également repris "Je te donne" sur l’album hommage sorti en 2012. Dans cette nouvelle version, ce sont deux femmes qui reprennent ce titre majeur de la carrière de l’illustre chanteur français, Leslie et Ivyrise. Même s’il est absent du devant de la scène, Jean-Jacques Goldman reste une des figures emblématiques de la scène nationale. Il est toujours très proche de Michael Jones, qui se fait d’ailleurs souvent le porte-parole de celui qui préfère rester dans l’ombre.

Jean-Jacques Goldman - Les dernières actus