Paroles Barcarolle auvergnate

Le - Par .

Sous le balcon d'une Auvergnate
Dont la maman se couchait tôt,
Les soupirants venaient par quatre
Faire un concours de bel canto,
Le beau p'tit ramoneur d'en face
Voulut se meler au tournoi
Mais les autres ont fait la grimace
Quand il chanta

[voix de fausset]
Hum... je... hum, je pense à vous quand je m'éveille
Et de loin, je vous suis des yeux

Oh ! Tu chantes faux, tu chantes faux
Tu vas nous gercer les oreilles
Tu chantes faux, tu chantes faux
Et lui glacer la peau du dos

Il prit des lecons de solfège
Chez l'organiste du curé
Puis s'en revint faire le siège
De ce do-mi-ci-l'a-do-ré
Et quand il vit la ravissante
Toujours en quete de galant,
Il prit une mine innocente
En lui chantant


La la la la la ...
Un, deux, trois, quatre, un
Je pinse à vè quand je m'évouille
(Ha ha ha ha)
Et de... quoi ?
(Ha ha ha ha)
Qu'est-ce qu'il y a ?
... de loin je vous suis des yeux

Oh oh oh oooh !
Tu chantes faux, tu chantes faux
Tu vas nous gercer les oreilles
Tu chantes faux, tu chantes faux
Et lui glacer la peau du dos

Cependant, par l'échelle de corde,
Il a gagné son paradis
Et mis la belle en un désordre
Qui ne manquait pas d'harmonie,
Et quand revint l'aube clairette
À l'heure du petit déjeuner,
Le Roméo à sa Juliette
A murmuré

Voilà, voilà, ce que je voulais dire
Mais hélas, j'avais peur de... hum, hum
Vous

Vidalin Maurice, Datin Jacques