Michael Jackson, Diana Ross, Marvin Gaye, Stevie Wonder : ces artistes révélés par la Motown

Créée en 1959 à Détroit, la maison de disques Motown a révélé les plus grandes stars de la soul. Retour sur le début de quatre des artistes les plus connus de la planète.

Michael Jackson, Diana Ross, Marvin Gaye, Stevie Wonder : ces ar © © Mark Reinstein / Getty Images

Diana Ross

C’est en 1961 que la carrière de Diana Ross prend un nouvel essor après plusieurs enregistrements confidentiels. 1961, c’est la date à laquelle elle signe un contrat avec Berry Gordy, fondateur de la Motown. Elle devra attendre 1964 pour obtenir son premier tube planétaire : "Where Did Our Love Go". Le disque se vend alors rapidement à plus d'un million exemplaires et lance alors définitivement la carrière de Diana Ross.

Michael Jackson

En 1968, les Jackson Five participent à une audition organisée par Berry Gordy. Ce dernier ne tarde pas à les signer et leur attribue une marraine : Diana Ross. En 1970, toute la planète découvre Michael Jackson à travers le tube "I Want You Back" issu de l’album "Diana Ross Presents The Jackson 5". Sous l’égide de la Motown suivront rapidement les hits "ABC" et "I’ll Be There".

Marvin Gaye

Musicien précoce, Marvin Gaye signe comme batteur dans la maison de disque de son beau-frère : Berry Gordy. Il rencontre alors les plus grands artistes soul du moment et sort en juin 1961 son premier album avec la Motown. Ce sera dix ans plus tard, avec le classique "What’s Going On" qu’il trouvera une reconnaissance internationale et définitive.

Stevie Wonder

Stevie Wonder n’a que 11 ans lorsqu’il signe chez Tamla qui deviendra la Motown. En 1962, il sort "Little Stevie Wonder" et l’enfant star génère rapidement un chiffre d’affaires de 30 millions de dollars. Plus tard, la ballade "You Are the Sunshine of My Life" et le funky "Superstition" s’imposeront comme les plus grands tubes de l’artiste.

Michael Jackson - Les dernières actus