Paroles "Les insultes" - Michel Legrand

Quelle calamité, elle doit être malade
On m’a dit que sa peau cache une infirmité
Peut-être la pelade. Regardez cette allure
On ne peut distinguer ses mains de sa figure
Avec ses poils partout, ça me fait grand dégoût
Elle n’aura guère de chance de rencontrer le prince
Avant de l’embrasser, il faudra qu’il la rince
De la tête au talon sa peau doit être rance

La Vieille m’a dit sur l’heure, qu’il faut que tu me ranges
L’écurie, les communs, les étables et la grange
Sais-tu en quel honneur ?
Et comment le saurais-je ?
Le prince, cher seigneur, viendra nous voir dimanche
Comme sa majesté, il aime la propreté
Ce n’est pas comme celle-ci
Ah, c’est la dégoutante
Déguerpissons bien vite
Elle empeste d’ici
On dit qu’elle est méchante

Tu devrais te cacher, si le prince te voit
Il pourrait se fâcher, exiger ton renvoi
Tu n’auras pas le droit d’assister à la fête
Car les soldats du roi, croyant voir une bête
Pourraient bien te tuer

Je prendrai peu de place
Et puis je me tairai, mais je veux voir le prince
Au moment où il passe
Après je m’en irai
Voir son prince, cucendron
Tout le monde fuira voyant ce laideron

Comment t’appelles-tu, très noble courtisane
Je travaille à la ferme, on m’appelle Peau-d’Âne
Est-ce ta peau qui pue
Je crois que c’est son corps
Je n’ai jamais rien vu d’aussi laid jusqu’alors

Suis-je vraiment coupable ?
Quel crime ai-je commis ?
Je n’ai pas mérité cette vie misérable
Si un prince charmant ne vient pas m’enlever
Je fais ici serment que j’irai le trouver
Moi-même

Lyrics © WARNER CHAPPELL MUSIC FRANCE

Jacques DEMY, Michel LEGRAND

Michel Legrand - Les dernières vidéos