Les concerts les plus marquants de la carrière de Michel Polnareff

Ayant alterné tout au long de sa carrière les longues absences et les retours fracassants sur scène, Michel Polnareff a donné plusieurs concerts mémorables, de l’Olympia 1967 au Champ-de-Mars 2007…

Les concerts les plus marquants de la carrière de Michel Polnare © © Bertrand Rindoff Petroff / Getty Images

Un Olympia en première partie de Dalida

Vainqueur en 1966 d’un concours de rock organisé par l’ancien magazine musical Disco Revue, Michel Polnareff refuse le contrat avec Barclay promis au vainqueur de peur de ne plus avoir la main sur sa direction artistique. À la place, il signe chez le label Disc’AZ de Lucien Morisse qui répond favorablement à toutes ses exigences entourant son premier enregistrement, "La Poupée qui fait non". Devant le succès de ce premier titre, Lucien Morisse offre à son nouveau protégé Michel Polnareff de jouer en première partie de l’Olympia, d’abord des Beach Boys le 25 octobre 1966, puis de son ex-femme Dalida du 5 au 22 octobre 1967. Alors qu'il est redécouvert par les fans lors de la sortie en 2017 de l’anthologie "Pop Rock en stock (L'intégrale... ou presque)", cette première partie à l’Olympia est considérée comme l’un des meilleurs concerts de la carrière de Michel Polnareff.

Polnareff l’exilé, en concert à Bruxelles

Devant un million de francs aux impôts après s’être fait escroquer par son homme de confiance, Michel Polnareff s’exile aux États-Unis fin 1973. Il s’installe à Los Angeles et sort en 1975 l’album entièrement en anglais "Fame à la mode" qu’il souhaite défendre sur scène. Après une tournée au Japon, il se rend à Bruxelles où il donne un concert au Forest National le 26 octobre 1975. Alors que le chanteur ne peut se produire en France sous peine d’être arrêté, ses fans français se rendent en masse en Belgique pour lui montrer leur soutien et revoir enfin leur idole exilée. Diffusé en direct à la radio, ce concert aura été l’un des événements musicaux majeurs de cette année 1975.

Live at The Roxy, une résurrection

Affaibli au début des années 90 par des ennuis de santé qui l’empêchent de jouer de la musique, Michel Polnareff est guéri fin 1994 de ses problèmes aux yeux. Il retourne alors en 1995 à Los Angeles où il retrouve enfin la scène, au mois de septembre, dans le club mythique nommé The Roxy. Entouré de grands musiciens tels Dick Smith (ancien guitariste d'Earth, Wind & Fire) et Alex Acuña (ancien percussionniste d’Elvis Presley et de Michael Jackson), Michel Polnareff y interprète avec beaucoup d’émotion ses plus grands succès. Un enregistrement sortira d’ailleurs en 1996 sous le nom de "Live at the Roxy".

Devant 600 000 personnes au Champ-de-Mars

Après avoir sorti son premier single en sept ans en 2006 ("Ophélie flagrant des lits"), Michel Polnareff fait son retour sur les scènes françaises l’année suivante, après 34 ans d’absence. Il démarre par dix soirées complètes à Bercy, puis part pour une longue tournée (qui remportera une Victoire de la Musique) ponctuée par un concert mémorable le 14 juillet. À l’invitation du président de la République alors en exercice, Nicolas Sarkozy, Michel Polnareff joue au Champ-de-Mars, devant près de 600 000 spectateurs. Un moment unique diffusé également en direct à la télévision.

Michel Polnareff - Les dernières actus