Paroles 1901

Le - Par .

Sur l'écran des gens au pas de course

Sur le quai où les porteurs s'essoufflent

Un convoi dont la machine souffre

C'est le va-et-vient quotidien

Le train-train des gens de 1901


Un peu plus tôt de beaux messieurs trop graves

Découvraient en vrai dans une cave
La magie du cinématographe
Un vieux jardinier arrosé
Par un garnement à l'œil amusé

Où sont-ils ? Que font-ils ?
Ces passants qui ont vu naître
Le printemps de ce temps
Que nous voyons disparaître
Comme ces gens pressés
Figurants de l'insolite
Le progrès qui passait
Allait-il un peu trop vite ?

Un curieux monsieur portant moustache
Fait des ronds dans l'air du temps qui passe
Part sur un chemin et tout s'efface
Un petit bonhomme fait le plein
Dans les cinés de 1920

Vingt ans plus tard
Les stars se font la guerre
Un acteur qui pleure sous les lumières
Et un fou qui joue avec la terre
Un petit bonhomme fait le plein
Sur une place au cœur de Berlin

Où sont-ils ? Que font-ils ?
Ces passants qui ont vu naître
Le printemps de ce temps
Que nous voyons disparaître
Comme ces gens pressés
Ces géants de l'insolite
Le progrès qui passait
Allait-il un peu trop vite ?

Sur l'écran des gens au pas de course
Sur le quai où les porteurs s'essoufflent
Un convoi dont la machine souffre
C'est le va-et-vient quotidien
Le train-train des gens de 1901