Biographie Blood sweat and tears

Blood sweat and tears Né(e) le 1 janvier 1967 (49 ans)

Sa biographie

Des Blues project à Blood, Sweat and Tears

Au milieu des années 1960, alors qu'ils sont âgés d'une vingtaine d'années, Al Kooper et Steve Katz rejoignent le groupe « The blues project » avec 3 autres musiciens. En 1967, les deux premiers quittent la formation et forment le Blues, sweat and tears au Greenwich Village à New York.

La formation originelle est alors composée de Steve Katz, Jim Fielder, Bobby Colomby, Fred Lipsius, Dick Halligan, Randy Brecker, Jerry Weiss et Al Kooper. L'appellation Blood, Sweat and Tears est inspirée d'un discours de Winston Churchill durant la seconde guerre mondiale mais également de l'album de Johnny Cash , sorti en 1963.

Dès le commencement, le groupe joue un nouveau son inspiré du jazz fusionné avec du rock. Une année après le début de l'aventure, la formation sort son premier album « Child is father of the man » qui apporte un nouveau souffle dans le monde du rock.

L'album contient douze titre dont les fameux « I can't quit her » et « I love you more than you'll ever know ». L'album est classé 47e au Billboard music chart dans la catégorie album pop durant l'année 1968. Après le succès fulgurant de ce premier opus, Al Kooper quitte la formation, Jerry Weiss et Randy Brecker feront de même peu de temps après.

A la suite de ces départs dans le groupe, Blood, Sweat and Tears accueille son nouveau leader vocal en la personne de David Clayton-Thomas.


Festival de Woodstock

En 1968 toujours, Blood, Sweat and Tears est composé de 9 artistes, dont des trompettistes. Le son du groupe se fait alors beaucoup plus pop qu'à ses débuts. L'été 1969,Blood, Sweat and Tears joue au Festival de Woodstock aux cotés de Neil Young , Joe Cocker ou encore Jimmy Hendrix, pour la dernière journée du festival.

Au mois de décembre de la même année, la formation sort son deuxième album éponyme. Celui-ci contient entres autres les titres « And when I die », « Spinning wheel » ou encore « You've made me so very happy » qui seront classés à la tête des meilleurs hits américains.

L'album pour sa part est acclamé par le public, mais également par la critique et reçoit la récompense du meilleur album de l'année aux Grammy Award, en 1970.

La même année, le groupe entame une tournée sponsorisée par le gouvernement des États-Unis à travers l'Europe.

Par la suite l'album « Blood, Sweat and Tears 3 » sort dans les bacs avec dix nouveaux titres dont des morceaux composés par Carole King, Joe Cocker , James Taylor ou encore Mick Jagger et Keith Richard, entres autres.

Bien que l'album soit un véritable bijou, l'image du groupe est quelque peu entaché à la suite de la collaboration du groupe avec le gouvernement des États-Unis. En 1971, la formation revient avec un nouvel opus intitulé « Blood, Sweat and Tears 4 » qui est classé 10e des meilleurs ventes d'albums.

A la suite de cet album, le leader David Clayton-Thomas quittera le groupe avec deux membres fondateurs, Fred Lipsius et Dick Halligan.


Un groupe mythique

A partir de 1972, la bande voit continuellement certains de ces membres partir et laisser la place à de nouveaux musiciens. Les deux prochains albums « New blood » et « No sweat » sortis respectivement en 1972 et en 1973 délivrent un son beaucoup plus jazz/rock que les précédents.

Ceci va pousser Steve Katz à quitter le groupe en 1973. Dans la lignée des deux albums précédents, « Mirror image » sort en 1974 avec 11 nouveaux titres. Mais cette année est surtout marquée par le retour de David Clayton-Thomas dans le groupe.

L'album « New city » qui sort un an après marque le revirement du groupe vers un son beaucoup plus rock. Le titre « Got to get you into my life » écrit et composé par Paul McCartney et John Lennon figure parmi les dix titres de l'album. Suivent ensuite les albums « More than Ever », « Brand new day », « Nuclear blues » et « Latin fire », en 1985.

Les 12 et 13 mars de l'année 1993, soit 25 ans après les débuts du groupe, les premiers membres du groupe se reforment, le temps de célébrer les débuts du groupe, au Bottom Line à New York. Profitant de la renommée de Blood, Sweat and Tears , la formation n'hésite pas à jouer au profit des oeuvres de bienfaisance.

Ainsi, les enfants victimes de l'ouragan Katrina, en 2005 ont pu bénéficier de bourses d'études musicales à travers le « Elsie Monica Colomby ». En 2008, Blood, Sweat and Tears célèbre ses 40 ans à travers une série de concerts avec Steve Katz, le fondateur du groupe. La même année, le groupe est nommé Ambassadeur honoraire de la paix par Kim Jin-Sun, Gouverneur de Gangwon, province de la République de Corée.

Actuellement, le groupe continue toujours sa tournée à travers le monde.