Bruce Springsteen

Bruce Frederick Joseph Springsteen Né(e) le 23 septembre 1949 (67 ans)

Sa biographie

C'est dans le New-Jersey où il est née le 23 septembre 1949 que Bruce Springsteen entame sa carrière aux côtés du E Street Band avec le guitariste, Steven Van Zandt également appelé Little Steven, et le saxophoniste, Clarence Clemons. Il n'a alors que 23 ans. 

Après deux premiers albums, qui ne rencontrent pas le succès escompté, « Born To Run » (1975) remporte tous les suffrages de la critique comme du public, en particulier le titre éponyme. Il permet au groupe de connaître une popularité internationale.
Le succès se confirme quelques années plus tard avec « The River » (1980) et le tube « Hungry Heart ». 

Avec «  Nebraska » (1982), l'interprète œuvre en solo et délaisse quelque peu les sonorités rock pour une musique plus intimiste. 
De plus en plus engagé, l'artiste dénonce les dérives de la société et de la politique américaines au Vietnam avec son disque « Born in USA » (1984). Un album en forme de pamphlet qui rencontre un vif succès. Les morceaux extraits : « Born In The USA », « I'm On Fire » et « Dancing In The Dark » sont des hits. 

Après une participation au projet « USA For Africa » (1985), il publie « Tunnel Of Love ». Après une première dissolution du E Street Band, il enregistre dans le même temps, « Human Touch » et « Lucky Town » (1992) où il est accompagné du batteur du groupe Toto, Jeff Porcaro. 


De l'engagement avant toute chose

Ces albums ne rencontrent pas l'écho escompté, à l'inverse du titre « Streets of Philadelphia », extrait de la bande originale du film « Philadelphia » avec Tom Hanks et Denzel Washington. Un morceau qui lui vaut l'Oscar de la meilleure chanson de l'année. 
La deuxième moitié des années 90 voit notamment la sortie de « The Ghost Of Tom Joad », d'un Greatest Hits et d'une compilation regroupant des inédits. L'occasion pour l'artiste de se produire sur la scène du Madison Square Garden de New York avec le E Street Band. 

Marqué par les attentats du 11 septembre 2001, le chanteur revient l'année suivante avec « The Rising », largement inspiré par le drame et la politique, jugée désastreuse, du président George W. Bush. C'est donc tout naturellement que Springsteen s'engage dans une tournée intitulée « Vote For Change » en 2004, à quelques semaines des élections présidentielles américaines. Il partage l'affiche avec le groupe REM. 

A l'instar de « Nebraska », Bruce Springsteen est de retour en 2005 avec « Devils and Dust », un disque une nouvelle fois intimiste. 
L'année suivante c'est un hommage à la musique folk qui est rendu à travers l'album « We Shall Overcome ». Suit une tournée durant laquelle Bruce Springsteen est accompagné par près d'une vingtaine de musiciens, le Seeger Session Band. 

En 2007, c'est la sortie de « Magic » qui comprend onze titres, dont « Gypsy Biker », « Last To Die », « Devil's Arcade » et « Long Walk Home ». Le tour de chant qu'il enchaîne le conduit notamment en France en décembre 2007 et juin 2008. Il n’hésite pas à interpréter certains de ces titres les plus rares comme « Crush On You ». C’est aussi malheureusement pendant ce voyage que son organiste Danny Frederici décède.  Grand soutien de Barack Obama lors de sa première campagne présidentielle, c’est son titre « The Rise » qui est choisi pour être joué lors de l’annonce des résultats. 


L’appel du cinéma

A la suite de la tournée, le Boss s’investit pour le cinéma et compose la chanson éponyme du film « The Wrestler » qui lui permettra de remporter un Golden Globe en 2009. En janvier de la même année il sort « Working On A Dream » qui se classe deuxième dans les charts français.  L’opus est dédié à son ami perdu lors de la tournée précédente. A noter que la version française contient un bonus relatant l’histoire musicale de Bruce Springsteen racontée par Antoine De Caunes. 

Comme à son habitude après chaque album, il repart en tournée et passe notamment par le festival Des Vieilles Charrues à Carhaix. Avec The E-Street Band, ils jouent sur scène des albums complets, faisant monter la durée des concerts jusqu’à 3 heures 40, une véritable performance. 


Le mythe Springsteen

La fin des années 2000 célèbre Bruce Springsteen comme une véritable légende. Il est confirmé comme l’un des dix plus grands artistes de la décennie par le magazine Rolling Stone, et son album « Darkness On The Edge Of Town » fait même l’objet d’un documentaire.

Son 17ème album studio « Wrecking Ball » sort en mars 2012, six mois après le décès de Clarence Simons, saxophoniste du groupe. L’opus offre à The E Street Band, son dixième numéro 1 au classement, rapprochant la formation des performances d’Elvis Presley et des Beatles. 

La vente des tickets de la tournée « The Wrecking Ball Tour » fait exploser les serveurs de plusieurs sites internet et se déroule en quelques minutes seulement. L’opus ainsi que son single « We Take Care of Our Own » sont nommés trois fois aux Grammy Awards. Il s’agit jusqu’à présent du dernier album écrit et composé par le chanteur.

Juste avant la fin de la tournée en septembre 2013, Bruce Springsteen annonce d’ores et déjà un nouveau voyage pour l’année 2014, ce qui laisse aussi présager d’un nouvel album. Le chanteur ne fait pas défaut à sa promesse, et « High Hopes » sort en janvier 2014. Le Boss y reprend principalement d’anciens titres, dont le single éponyme de l’album datant de 1995. Le public en redemande et permet au groupe de s’offrir une onzième première place dans le top album.  Comprenant la demande de ses fans, le chanteur annonce un EP très spécial pour le mois d’avril, avec notamment quatre inédits des sessions « High Hopes ». 

Les dernières actus de Bruce Springsteen

Ses photos