Diana Ross

Diana Ernestine Earle Ross Né(e) le 26 mars 1944 (72 ans)

Sa biographie

DiAna est encore au lycée quand elle devient le dernier membre d'un quartet féminin Black, les Primettes. Motown, le label musical qui a fait de la musique noire un succès commercial, signe très vite MAry Wilson, Barbara Martin, Florence Ballard et Diana Ross et les rebaptise The Supremes en 1961.
DiAna s'affirme bientôt comme l'élément déterminant de la formation et passe du statut de choriste à celle de leader.

Très vite, les jeunes femmes se retrouvent en concurrence avec les Beatles pour le titre du groupe le plus populAIRe de la planète. Elle placent consécutivement 14 titres à la première place des hit-parades, dont le légendAIRe "Stop ! In the Name of Love ".

En 1967, le groupe devient Diana Ross and The Supremes afin de tenir compte des goûts du public. Mais le patron de Motown, Berry Gordy, est convaincu qu'elle réussirait encore mieux seule.
Il lui sert de PygmaLion trois ans plus tard lors de la dissolution des Supremes. Son premier hit en solitAIRe est "Ain't No Montain High Enough ".

Elle se marie avec l'homme d'affAIRes Robert Silberstein dont elle divorce peu après, à cause de sa liaison avec Gordy.

En 1972, elle fait ses débuts au cinéma dans "Billie Holiday, Lady Sings The Blues" dans le rôle titre. Elle est saisissante en diva vieillissante abîmée par l'alcool et les love stories tragiques et cela lui vaut une nomination à l'Oscar.
Elle jouera par la suite dans deux autres films musicaux "Mahogany" (1975) et dans "The Wiz" (1978, avec Michael Jackson , alors encore intact). Elle sort aussi un album de duos avec Mavin Gaye dont émergent "You Are Everything " et "Stop, Look, Listen (To Your Heart ) ".

Chacun des albums suivants est accompagné d'un véritable cortège de hits comme "Do You Know Where You're Going To" (le thème de "Mahogany") et "Love Hangover ". Nile Rodgers et Bernard Edwards de Chic l'aident ainsi à évoluer vers le disco et donnent naissance à des tubes comme "Upside Down".

En 1981, elle enregistre avec Lionel Richie son plus grand succès à ce jour, "Endless Love" qui reste 9 semaines de suite en tête des ventes, un record à l'époque. Diana Ross est désormais tout autant une chanteuse qu'une célébrité médiatique : on spécule beaucoup sur la nature de ses relations avec Gene Simmons ( Chic ) ou Michael Jakson dont elle guide plus ou moins la carrière depuis 1969.


Forever DiAna, Forever Diva

Après 20 ans de carrière, la diva a des velléités d'indépendance et claque la porte de Motown. Reine de la disco-pop, elle se gère désormais toute seule et continue son bonhomme de chemin : "Why Do Fools Fall in Love" et un "Mirror Mirror" que n'aurait pas renié la reine mère dans Blanche-Neige !

Michael Jackson produit son album suivant "Silk Electric" dont est issu "Muscles", un titre bien évidemment plébiscité par le public gay de cette diva, comme auparavant "I'm Coming Out" !

La deuxième moitié des années 80 est plus dure, elle doit exploiter son propre passé pour marquer encore quelques hits : "Missing You" est ainsi un hommage à Marvin Gaye et "Chain Reaction" la reprise d'un de ses succès du temps des Supremes.
Elle épouse un richissime armateur norvégien dont elle divorcera en 1999.

Elle choisit enfin de revenir chez Motown.
Elle multiplie désormais les compilations, les autobiographies et les hommages à elle-même avant de repartir en tournée avec deux anciennes Supremes en l'an 2000.

En 2001, "The Very Best of Diana Ross " marque aussi bien son 40e anniversAIRe de carrière que la présentation de son nouveau single, "Goin' Back".

Après plus de cinq ans d'absence, la légende revient avec un nouvel album. "I love you", composé de reprises de standards américains, précède sa tournée qui la conduit à Paris au Palais des Sports en mai 2007
Un retour en force qui coïncide avec la sortie du film "Dreamgirls", largement inspiré de sa carrière et de celle des Supremes.

Les dernières actus de Diana Ross

Ses vidéos