Edwin Hawkins Singers

Edwin Hawkins Singers Né(e) le 30 novembre 1966 (49 ans)

Sa biographie

Edwin Hawkins, le chef de choeur

Le musicien, auteur-compositeur-interprète de gospel et R'n'B Edwin Hawkins naît à Oakland, États-Unis le 18 août 1943. Un des initiateurs du gospel urbain contemporain, le futur chef de choeur des Edwin Hawkins Singers a commencé sa carrière musicale à l'âge de cinq ans en tant que pianiste de sa chorale familiale Hawkins Family.

A sept ans, le jeune musicien devient le claviériste permanent de son groupe familial et en 1957, il enregistre son premier album de gospel avec les Hawkins. Dix ans plus tard, il fonde avec Betty Watson une chorale de jeunesse, la Northern California State Youth Choir composée d'environ 50 membres parmi lesquels les meilleurs solistes de San Francisco dont Dorothy Combs Morrison.

Après sa formation, la chorale, qui sera rebaptisée Edwin Hawkins Singers, enregistre son premier LP intitulé « Let us go into the House of the Lord » dans une église de Berkeley, Californie dans l'espoir de vendre 500 exemplaires.

Sorti en 1968, l'opus est un mélange de chants religieux traditionnels, de gospel music et de R'n'B. Parmi les huit titres figure la pièce exceptionnelle « Oh happy day » chantée principalement par Dorothy Combs Morrison.


« Oh happy day », le plus grand tube de gospel de tous les temps

Diffusé par les stations radio de San Francisco, le tube « Oh happy day » est devenu très populaire en un rien de temps. A la surprise des Edwin Hawkins Singers, il fut écoulé à plus d'un million d'exemplaires en l'espace de deux mois.

Dominant les charts de gospel, de R'n'B et de pop dans nombreux pays du monde entier, il fut sacré numéro 2 du UK Singles Chart et numéro 4 du US Pop Chart en 1969. Attirant l'attention de plusieurs maisons de distribution, « Oh happy day » a fait l'objet d'une grande campagne de promotion mondiale, ce qui était rare dans le monde du gospel music à l'époque.

La réaction des médias et des clients du marché du disque a été explosive et la campagne mondiale a gonflé les chiffres d'affaires à plus de sept millions d'exemplaires vendus à travers le monde.

Très retentissante et reconnue comme la meilleure performance soul et gospel de l'année 1970 aux États-Unis, la fameuse pièce a valu à Edwin Hawkins et sa chorale, un premier Grammy Award. Plus tard, elle sera reprise par différents artistes et groupes de tous genres et restera alors le succès le plus populaire des Edwin Hawkins Singers.


Plusieurs Grammy Awards

Après le succès de « Oh happy day » qui figurera sur la liste des Chanson s du siècle de la RIAA, l'association discographique américaine, la chanteuse Dorothy Combs Morrison quitte les Edwin Hawkins Singers pour entamer une carrière solo.

Son départ s'est révélé catastrophique pour la chorale qui a néanmoins essayé de se rattraper en 1970 avec le retour dans les pop charts aux côtés de la chanteuse Melanie pour son hit « Lay down (candle in the wind) ».

Dans les années 1970, l'ensemble vocal a remporté un deuxième Grammy Award pour leur Chanson « Every man wants to be Free » qui sera suivi par d'autres enregistrements prolifiques pendant le reste de la décennie.

A l'aube des années 1980, le fameux groupe de gospel enchaîne avec un troisième Grammy Award pour leur titre « Wonderful ». Pour leurs talents exceptionnels et l'apport musical du grand compositeur Edwin Hawkins, les Edwin Hawkins Singers sont encore couronnés d'un autre Grammy quelques années plus tard pour leur pièce « If you love me ».