Biographie France Gall

Geneviève Marie Anne Gall Né(e) le 9 octobre 1947 (70 ans)

NOSTALGIE FRANCE GALLs

Écoutez la webradio NOSTALGIE FRANCE GALL

Nostalgie Nouveautés BEBE COMME LA VIE

Écouter

Sa biographie

France Gall l'a souvent raconté : c'est sur son autoradio qu'elle a rencontré Michel Berger .
Elle se préparait à arrêter de chanter n'aillant pas trouver des chansons qui lui ressemblent, quand elle a entendu Attends-moi en conduisant dans Paris.

Au contraire de beaucoup d'histoires du show-business, leur rencontre n'a pas d'abord été un conte de fée avant d'être une opportunité professionnelle, mais le contraire.
Il a fallu plusieurs rencontres et quelques mois avant que les rendez-vous de la chanteuse et de l'auteur-compositeur-producteur ne deviennent une des plus belles histoires de la chanson française.

Elle commence avec La Déclaration d'amour, première chanson, premier disque, premier succès. Cela aussi, elle l'a souvent dit : « Je suis vraiment née à ce moment-là ».
France Gall enregistre des chansons que Michel Berger écrit, arrange et produit entièrement. Début 1975 sort l'album France Gall, qui contient La Déclaration d'amour et aussi Samba mambo, Comment lui dire…

À ce moment, ils ont déjà trouvé le rythme et la matière de ce qui sera le règne de France Gall au sommet de la chanson en France : sept albums, des concerts historiques, des années au sommet, une guirlande de tubes énormes – Il jouait du piano debout, Résiste, Diego libre dans sa tête, Musique, Tout pour la musique, Viens je t'emmène, Ella elle l'a, Cézanne peint, Évidemment, Calypso, Babacar, Hong-Kong Star, Débranche…

Lui, c'est un enfant de la pop qui ne rêve que de retrouver le bonheur du refrain qui ne quitte plus la mémoire. Elle, c'est un cœur enjoué qui demande toujours plus de ferveur et de joie. Une recette ? Mieux encore : un accord, une communion, une symbiose. D'une part, des chansons enflammées qui célèbrent la musique, la danse et le rythme, et, d'autre part, des chansons d'apparence légère qui portent émotion et gravité.

Michel Berger a bien compris la puissance des mélodies qui emportent le corps tout entier, des refrains qui ont une puissance de mantra, des mots simples qui, sous les apparentes évidences, entrainent loin la pensée, le désir, la conscience.

On a tous entendu, écouté, chanté « Ils donnent tout pour la musique/Et ils répètent ces mots/Sans suite et sans logique/Comme on dit des mots magiques/Tout pour la musique », avant de réaliser qu'effectivement donner tout pour la musique n'est pas la vie de tout le monde. On a tous dansé sur "Babacar" en ayant un hémisphère du cerveau qui pense à tous les Babacar d'une terre si cruelle aux enfants…

Ces chansons sont aussi faites pour la scène, pour le partage avec le public. France Gall le demande : ses chansons doivent être un plaisir, une jubilation, un bonheur physique. Ensemble, ils bâtissent des concerts qui marquent tout autant l'époque que les disques qu'ils signent. Au Palais des Sports ou au Zénith, c'est un élan neuf qui débarque sur la chanson française, avec une France Gall qui se révèle bête de scène. La postérité retiendra combien il est symbolique que leur dernier album ensemble soit leur premier album à deux – Double jeu, à deux voix ensemble.

Dans les années 90 et 2000 elle a continué de chanter avec la même énergie, en scène et en studio. Il en résulte notamment l'album live de son phénoménal concert en 1994 à Pleyel, puis un album de versions funky de chansons de son mari, qu'elles aient été créées par elle, par lui ou par d'autres.

Mais en 1997, leur fille meurt de la mucoviscidose. France Gall décide de mettre un terme à sa carrière de chanteuse. Elle fait quelques apparitions sur scène, notamment aux côtés de Johnny Hallyday, en août 2000. Elle chante avec lui « Quelque chose de Tennessee ». C’est sa dernière apparition sur scène.

 

Résiste : France Gall veut faire vivre la musique de Michel Berger

 

Renoncer à la scène, quand on a une vie qui donne tout à la musique, ce n’est pas renoncer au spectacle. En 2012, France Gall fait savoir qu’elle travaille à l’écriture d’un spectacle autour de la musique de Michel Berger. Cela donnera «Résiste», qui est jouée au Palais des Sports de Paris du 4 novembre 2015 au 3 janvier 2016. S’en suit une tournée en France, en Belgique et en Suisse. La dernière se tient à Lille, le 23 décembre 2016.

 

Entre temps, France Gall est de nouveau atteinte d’un cancer, qu’elle préfère cacher au public. 

Mi-décembre 2017, elle est hospitalisée. Le 7 janvier 2018, la chanteuse décède, à 70 ans, à l’hôpital américain de Neuilly, entourée de son fils Raphaël et de son compagnon, Bruck Dawit.


 

 

Les dernières actus de France Gall

Ses vidéos

Ses photos

France Gall (Si Maman Si) Getty images
1/3