France Gall: l’histoire de «Poupée de cire, poupée de son»

«Poupée de cire, poupée de son», titre emblématique de France Gall, permettra à la chanteuse de remporter l’Eurovision en 1965. Retour sur l’histoire de cette chanson écrite par Serge Gainsbourg.

En 1965, France Gall est choisie pour représenter le Luxembourg au grand concours de l’Eurovision. Parmi les 10 titres qu’on lui propose, la chanteuse sélectionne un morceau écrit par un de ses auteurs de l’époque, Serge Gainsbourg. Malgré des répétitions qui créeront quelques tumultes entre l’auteur et l’orchestre, la chanson décroche le Grand Prix grâce au style particulier du morceau pour l’époque, évoquant une cavalerie au galop.

Une chanson métaphorique

Si à travers «Poupée de cire, poupée de son» Serge Gainsbourg synthétise l’histoire de la cire du disque et celle des poupées, l’auteur parle également de l’utilisation de France Gall comme un pantin dont on tire les ficelles. «À cette époque, j’avais très peur des garçons et cette chanson me ressemblait très fort, confie France Gall dans le livre «Gainsbourg» de Gilles Verlant.J'avais la désagréable sensation d'être vendue à longueur de journée, comme un produit. […] Spectatrice de ma vie, je faisais une totale confiance à ceux qui m'entouraient, me dirigeaient. Je ne disais rien, j'apprenais

France Gall - Les dernières actus