Biographie George Gershwin

Jacob Gershowitz Né(e) le 26 septembre 1898 (118 ans)

Sa biographie

Enfance et débuts

George Gershwin, de son vrai nom Jacob Gershowitz, voit le jour le 26 septembre 1898 à Brooklyn, New York. Ses parents sont Moishe Gershowitz et Rosa Bruskin, des immigrés juifs d'origine russe, arrivés aux États-Unis aux débuts des années 1890.

Second d'une fratrie de quatre enfants, il développe une passion pour le musique dès son plus jeune âge. Il commence alors par s'initier au piano, que ses parents ont acheté pour son grand frère Ira Gershowitz.

À 10 ans, il prend ses premiers cours de piano auprès de divers professeurs avant de faire la rencontre de Charles Hambitzer, qui devient aussitôt son mentor et ce, jusqu'à sa mort en 1918.

Ce dernier apprendra à George Gershwin les techniques de base du piano, les secrets de la musique classique européenne et lui inculquera l'intérêt pour les concerts d'orchestres. Plus tard, George Gershwin étudiera auprès des célèbres compositeurs Rubin Goldmark et Henry Cowell.

À l'âge de 15 ans, il quitte l'école et décroche son premier contrat de musicien auprès de la maison de distribution Jerome H. Remick and Company, sise sur Tin Pan Alley. En 1916, George Gershwin voit sa première chanson publiée, intitulée « When you want 'em you can't get 'em (When you've got 'em, you don't want 'em) ».

Peu après, il est engagé chez Aeolian Company et Standard Music Rolls, où il alterne enregistrements, arrangements et compositions.

Après plusieurs autres oeuvres, George Gershwin connaît son premier grand succès en 1917, grâce à sa pièce pour piano « Rialto ripples ».

En 1919, il renoue avec le succès grâce à la chanson « Swanee », qui fait un tabac un peu partout aux États-Unis.

En 1918, George Gershwin compose pour la pièce musicale « La la Lucille », qui est sa première composition pour Broadway. La pièce comptera plus d'une centaine de représentations et contribuera à propulser la notoriété du jeune compositeur.


Pas à pas jusqu'à la gloire

Dans les années 20, George Gershwin commence à être de plus en plus demandé et collabore avec plusieurs grands noms de la musique, dont Nora Bayes et Louise Dresser.

À cette même époque, il collabore de près avec l'auteur-compositeur Buddy DeSylva. De cette collaboration naîtra entre autres l'opéra-jazz « Blue monday » en 1922.

En 1924, George Gershwin travaille avec son frère Ira Gershwin, pour donner naissance à la comédie musicale « Lady be good », qui comporte entre autres les standards tels que « Fascinating rhythm » et « Oh, lady be good! ».

Dans la même année, il compose son premier grand oeuvre classique, qu'il intitule « Rhapsody in blue ». La pièce sera présentée plus tard par Paul Whiteman et ses musiciens de session.

Au milieu des années 20, George Gershwin enchaîne les tournées internationales et s'installe temporairement à Paris, où il collabore avec entre autres Nadia Boulanger. C'est à cette époque qu'il écrit et compose « An American in Paris », qu'il présentera ensuite au Carnegie Hall en décembre 1928.

Par la suite, il enchaîne les compositions à succès et signe plusieurs bandes sons de films. George Gershwin travaille pour la première fois à Hollywood en 1930 et compose pour le film « Delicious ».

En 1932, il connaît la plus grande consécration de sa carrière, grâce à sa comédie musicale « Of thee I sing » qui reçoit le Pulitzer Prize. « Of thee I sing » devient ainsi la première comédie musicale à être récompensée de cette prestigieuse récompense.

Grâce à cette belle lettre de noblesse, George Gershwin inscrit son nom dans le panthéon des grands musiciens de tous les temps.


Au sommet de la gloire

Reconnu par ses pairs comme étant l'un des meilleurs musiciens et compositeurs de sa génération, George Gershwin enchaîne les compositions classiques et populaires.

En 1935, il met sur pieds « Porgy and Bess », une sorte d'opéra-folk qui est aujourd'hui considéré comme un oeuvre d'anthologie. Après « Porgy and Bess », George Gershwin se tourne exclusivement vers la composition pour le cinéma et part s'installer en Californie.

En 1937, il compose alors pour le film « Shall we dance », dans lequel s'illustre Fred Astaire et Ginger Rogers. Dans la même année, il enchaîne avec « A damsel in distress », joué par Fred Astaire, Joan Fontaine et Gracie Allen.

Au summum de sa gloire, le compositeur commence en 1937 à se plaindre d'affreuses migraines. Il sera ensuite diagnostiqué atteint d'une tumeur cérébrale maligne, connue sous le nom de glioblastome multiforme.

En janvier 1937, il tient son dernier concert aux côtés du San Francisco Symphony Orchestra.

À Hollywood, alors qu'il travaille sur la bande originale du film « The goldwyn follies », il perd connaissance.

Le 11 juillet 1937 à l'âge de 38 ans, George Gershwin décède à l'hôpital Cedars of Lebanon. Il est enterré au Westchester Hills Cemetery, New York.

Depuis 2006, George Gershwin est inscrit au Long Island Music Hall of Fame.