Jean Jacques Debout

Jean Jacques Debout Né(e) le 9 mars 1940 (76 ans)

Sa biographie

« Les boutons dorés », premier coup d'un jeune talent prometteur

Enfant, Jean-Jacques Debout grandit à Saint-Mandé au sein du pensionnat de Juilly dans un environnement empreint de musique. Il était encore assez jeune quand Charles Trenet le remarque dans un concours de musique et n'avait que quinze ans quand il a monté son premier groupe de jazz.

Après ses premières prestations au Théâtre des Capucines en 1957, Jacques Datin et Maurice Vidalin le révèlent au grand public en 1959 à travers le retentissant « Les boutons dorés ». Un énorme carton qui pousse Charles Aznavour à lui dédier certaines de ses compositions le propulsant encore plus vers le rang des grands noms de la Chanson de l'époque.

Suite à ses premiers succès d'interprète, le jeune homme bourré de talent offre certains tubes àJohnny Hallyday et Sylvie Vartan .

Poursuivant son parcours personnel, il obtient la Rose d'or d'Antibes de 1964 avec « Nos doigts se sont croisés » dédié à la jeune Chantal Goya.


Le triomphe avec Chantal Goya

Dans les années 1970, Jean-Jacques Debout crée le music-hall pour enfants avec sa bien-aimée Chantal Goya tout en collaborant avec d'autres artistes de renom.

En 1979, le couple monte le spectacle poétique « La forêt magique », composé de personnages de contes traditionnels et imaginaires comme ceux de Walt Disney.

L'année suivante, ils présentent « Le soulier qui vole » à l'Olympia avant de composer la comédie musicale de 1982 « La planète merveilleuse ». Fort appréciée pour son intrigue, ses ballets, ses costumes et ses décors majestueux, « La planète merveilleuse » a conduit à la création de « Le mystérieux voyage de Marie- Rose » en 1984.

Considérée comme leur meilleure création, cette comédie musicale de 1984 et 1986 sera suivie en 1988 par « La légende de Saint-Loup » et l'année d'après par « L'étrange histoire du château hanté ».

Il s'agit tous de spectacles à succès rassemblant des milliers de spectateurs et générant plusieurs disques.


« Paul et Virginie » et les musiques de films

Suite à ses succès des années 1980 avec Chantal Goya , Jean-Jacques Debout crée « Paul et Virginie », la comédie musicale inspirée du roman éponyme de Bernardin de Saint-Pierre, en 1992.

Grand comédien, il y incarne l'auteur en compagnie de Véronica Antico, Claire Keim et Emmanuel Curtil. Devenu un grand spécialiste des spectacles, il poursuit avec d'autres prestations scéniques tout au long des années 1990.

Entre temps, il prête son talent d'auteur-compositeur aux cinéastes, en 1998, écrit et compose pour la série d'animation « Michel Strogoff ».

Trois ans plus tard, en 2001, on entend sa musique dans la série de science-fiction japonaise « Conan, le fils du futur ». La même année, sa « Becassine is my cousine » interprétée par Chantal Goya figure sur la bande originale du film de Gabriel Aghion « Absolument fabuleux ».

Artiste intarissable, Jean-Jacques Debout continue à faire part de son talent fabuleux à travers de nombreuses créations et spectacles.

Les dernières actus de Jean Jacques Debout