Judy Garland

Ethel Frances Gumm Né(e) le 10 juin 1922 (94 ans)

Sa biographie

Les Gumm Sisters

A sa naissance, le 10 juin 1922 dans le Minnesota, Judy Garland porte le nom de Frances Ethel Gumm. Troisième fille du couple Gumm, elle grandit dans un foyer où le cinéma est plus que présent car son père et sa mère étaient des acteurs.

Très tôt, à tout juste âgée de trois ans, Judy Garland fait ses débuts aux côtés de ses grandes soeurs et sa mère Ethel Gumm qui se mettait derrière le piano. A l'époque, interprétant « Jingle Bells », elle fait déjà sensation dans le public.

Souffrant d'allergies, sa famille décide de partir vivre en Californie, dans la ville de Lancaster où les conditions climatiques conviennent mieux à l'état de santé de la petite Frances Ethel Gumm, qui avait alors cinq ans.

Continuant à se produire avec ses soeurs sous le nom de The Gumm Sisters, en 1931 leurs tournées dans les grandes villes les amènent à faire un spectacle dans la ville de Chicago, à l'Exposition Universelle.

Croisant Georges Essel, la tête d'affiche du show, ce dernier la conseillera d'adopter comme nom de scène Garland. En 1932, la vedette en devenir choisira Judy comme prénom de scène en référence à un titre célèbre de l'époque « Judy ».

Entre temps, les soeurs Gumm ont déjà fait un essai cinématographique trois ans plus tôt dans un court-métrage titré « La revue big ».

Mais le véritable envol en solo de Judy Garland se fait lorsqu'elle est recrutée au Lake Tahoe. A l'âge de douze ans, elle compte déjà parmi ses fans le réalisateur Joseph L. Mankiewicz et possède son propre agent.


Les débuts et la consécration

En 1935, Judy Garland obtient une audition à la Metro-Goldwyn-Mayer et se produit devant le patron même de la maison de production. Elle décrochera un contrat sans avoir à faire un quelconque essai.

Entrant dans la famille des futurs stars de la MGM aux côtés de Lana Turner, Deanna Durbin ou encore de Mickey Rooney avec qui elle tournera des films à succès plus tard, Judy Garland vit toutefois le drame par le décès de son père au courant de la même année.

Un an après la signature de son contrat, la starlette apparaît dans un premier court-métrage. La jeune actrice de quinze ans tourne ensuite le film « Pigskin parade » au sein de la 20th Century Fox avant de poursuivre dans le long-métrage « The Broadway melody » qui lui entrouvre déjà les portes de la gloire.

Interprétant « Dear Mr Gable, you made me love you », sa voix typiquement troublante et bouleversante la promettait également à une belle carrière dans la Chanson .

Vive et énergique, l'adolescente voit le nombre de ses admirateurs augmenter au fur et à mesure que les tournages se succèdent. Toutefois, c'est en interprétant le personnage de Dorothy Gale dans le fameux long-métrage « Le magicien d'Oz » que Judy Garland se voit propulser vers les étoiles, en 1939.

Chantant le désormais légendaire « Over the rainbow », le titre rapportera un Oscar et sera par la suite sa plus grande référence et réussite musicale du début de sa carrière à la fin.

Pour sa prestation dans « Le magicien d'Oz », la jeune actrice de 17 ans gagne cette année un Oscar dans la catégorie de la meilleure jeune actrice. Dans « Place au rythme » en 1939 toujours, Judy Garland est à l'affiche avec Mickey Rooney.

Film au succès commercial, l'actrice voit la consécration précoce de ses talents en apposant la marque de ses mains au cours de la soirée de la première, au Grauman's Chinese Theatre.

D'autre part, « Place au rythme » n'est pas le premier long-métrage que Mickey Rooney et Judy Garland ait joué. Devenu très vite un tandem de choc au cinéma grâce au succès de leurs films tels que « En avant la musique » ou « Girl crazy » de 1943, ils tourneront une dizaine de films ensemble dont le dernier « Ma vie est une Chanson  » date de 1948.

A 18 ans, en 1940, Judy Garland se retrouve parmi les dix stars les plus célèbres du box-office et est à l'époque, la seconde artiste féminine figurant dans ce classement après Bette Davis.


Les hauts et les bas

La très rapide montée des marches de la gloire aura des conséquences sur l'état de santé de Judy Garland. En effet, sous la pression du succès et des contraintes de tournages, l'actrice se voit obliger par sa mère de prendre des médicaments visant à restreindre son appétit afin qu'elle conserve sa silhouette.

La prise des amphétamines l'aidant encore à soutenir les heures de tournage, perturberont toutefois son sommeil et la conduit à prendre des barbituriques.

Judy Garland devient alors rapidement accro aux médicaments et voit aussi vite sa santé se détériorer. Elle enchaîne cependant les tournages avec « Little Nellie Kelly » en 1940, « Pour moi et ma mie » en 1942, où l'actrice a pour partenaire Gene Kelly et poursuit encore avec la comédie musicale « Le chant du Missouri » de 1944 avec Vincente Minnelli.

C'est d'ailleurs au cours de ce tournage que la comédienne tombe amoureuse de Vincente Minnelli qu'elle épouse en 1945. Mariée une première fois avec David Rose en 1941, Judy Garland était divorcée depuis 1944.

En 1946, elle donne naissance à sa première fille Liza Minnelli. Retrouvant les plateaux de tournage, les problèmes de santé de Judy Garland s'accroissent et l'épuisent. Faisant fi de ses soucis de santé, la MGM poursuit cependant les tournages.

Pour « Parade de printemps », elle joue avec Fred Astaire avant de laisser sa place à Ginger Rogers. Victime de dépressions nerveuses, Judy Garland sera ensuite contrainte d'abandonner plusieurs rôles dans par exemple, les films « Annie du far west » ou encore dans « Show boat ».

Elle reviendra cependant triomphante dans son show « Get happy » tiré de « La jolie fermière » de Charles Walters. Mais, ne pouvant plus se passer des médicaments, la MGM rompt son contrat en 1950 après quinze ans sous les feux des projecteurs.

Dès lors, ses ennuis vont grandement interférer sur sa carrière artistique qui connaîtra des hauts et des bas. En 1954, elle déploie tout son talent dans le « Chant du cygne ».

En 1955, elle obtient le Golden Globes de la meilleure actrice pour sa performance dans « A star is born » dans lequel elle incarne Vicky Lester.

Elle connaît ensuite le succès à la télévision et continue à se produire sur scène jusqu'aux années 1960.

Son fameux album « Judy au Carnegie Hall » sort en 1961 et sera consacré Album de l'année aux Grammy Awards de cette même année.

Le 22 mars 1969, Judy Garland meurt en Angleterre des suites d'une surdose médicamenteuse, laissant trois orphelins : Liza Minnelli, Lorna et Joseph Luft.

Trente ans après sa mort, elle est introduite à l'American Film Institute faisant d'elle l'une des dix fameuses actrices des annales du cinéma américain.

Ses photos