Phil Collins : les dates clefs de sa vie

De son groupe Genesis, pour lequel il a été batteur puis chanteur, à la place de Peter Gabriel, jusqu'à sa carrière solo réussie, Phil Collins a toujours connu le succès. Cinq années qui ont marqué sa destinée.

Phil Collins © Getty

1971 : Phil Collins devient le batteur de Genesis

Phil Collins va rejoindre le groupe Genesis en 1971. Pour cela il répond tout simplement à une annonce parue dans le magazine « Melody Maker ». Phil Collins se rend alors dans la maison des parents de Peter Gabriel, leader du groupe avec son ami guitariste Ronnie Caryl. Seul Phil est choisi et il devient le nouveau batteur du groupe né en 1967.

1975 : Phil Collins, le nouveau leader de Genesis

Phil Collins devient le chanteur du groupe en 1975 après que Peter Gabriel décide de tenter sa chance en solo. Pourtant, après ce départ, une nouvelle audition est organisée et un très grand nombre de chanteurs sont testés. Hélas, aucun ne plaît véritablement aux membres du groupe. Ces derniers demandent alors à Phil Collins de prendre le chant. Le premier disque sans Peter Gabriel paraît l'année suivante, « A Trick of the Tail » (1976). Pour les tournées, le batteur Bill Bruford vient en renfort pour suppléer Phil Collins occupé par l’interprétation.

1981 : en route vers une carrière solo

Phil Collins sort un premier album solo en 1981, en parallèle des Genesis qu'il n'entend pas quitter. « Face Value » est le nom de ce premier opus et c'est un immense succès pour l'artiste qui vient de fêter ses 30 ans. Dès sa première semaine de sortie, le disque se classe premier des Charts en Grande-Bretagne et restera dans le Top 75 pendant... six ans. Le tube phare de ce CD est « In the Air Tonight » (1981), l’une de ses chansons cultes, dans lequel il construit un nouveau son en mêlant à la batterie des percussions pré-enregistrées sur un drum machine, maintes fois repris depuis.

1991 : un dernier opus pour Genesis

Phil Collins et Genesis sortent en 1991 le dernier album de la formation mythique. Avant de se consacrer à leur carrière solo, les Genesis dévoilent le disque « We Can't Dance » et c'est une très belle réussite avec le titre presque éponyme « I Can't Dance », qui sera l'un des plus gros tubes du groupe. Après la sortie du CD, la formation version Collins part sur les routes pour une ultime grande tournée mondiale. Personne ne sait encore que c'est la dernière à ce moment précis, puisque le départ officiel de Phil Collins ne sera annoncé qu'en 1996. Depuis, il s’est murmuré que Collins pourrait reformer Genesis.

1998 : sa collaboration avec Disney

Phil Collins, en pleine carrière solo, est approché par Disney pour concocter la bande originale de son prochain film d'animation : « Tarzan » (1999). Le Britannique accepte l'honneur et s'y atèle avec Mark Mancina. Emballés par le résultat, les gens de Disney souhaitèrent que Phil Collins soit lui-même l'interprète des chansons. Le succès sera au rendez-vous pour celui qui enregistra les versions en cinq langues, avec le français, l'espagnol, l'italien et l'allemand en plus de l'anglais. Le tube « You'll Be in My Heart » obtiendra l'oscar de la « chanson originale » la même année. Coup d'essai, coup de maître.

Phil Collins - Les dernières actus