Queen : les secrets de la chanson « Bohemian Rhapsody »

Le morceau culte de Queen, objet hybride au succès foudroyant, cachait certains éléments qui se révèlent au fil des années. Voici quelques faits à connaître.

Queen (groupe) © getty images

Freddy Mercury : « Bohemian Rhapsody » (1975), sa chanson coming-out

Selon Tim Rice, un parolier ayant travaillé avec Freddy Mercury sur son album solo « Barcelona » (1988), l'introduction de la chanson serait en fait la déclaration publique de son homosexualité. Dans une interview au « Daily Mail », le 24 octobre 2015, Tim Rice a déclaré : « Il est tout à fait évident pour moi que cette chanson est le coming-out de Freddie. J'en ai parlé avec Roger Taylor (le batteur de Queen) : cette chanson recèle un message très clair. Freddy admettait qu'il était gay. Quand il chante "Je viens de tuer un homme", il veut dire qu'il a tué l'ancien Freddie, son ancienne image. »

Queen : « Bohemian Rhapsody » (1975), le premier clip vidéo

Lors de sa sortie, le 31 octobre 1975, sur l'album « A Night At The Opera », l’un des 5 meilleurs opus de Queen, le tube est accompagné d'une vidéo promotionnelle, un procédé inédit à l'époque, qui fait de ce morceau le précurseur des clips vidéo modernes. Le succès exceptionnel de « Bohemian Rhapsody » a poussé les labels à réaliser systématiquement ce type de vidéos, qui permet de présenter une nouvelle chanson à la télévision sans que les artistes soient forcément présents.

Queen : l'étrange structure de « Bohemian Rhapsody »

De manière surprenante pour un tube mondial, « Bohemian Rhapsody » ne possède pas de refrain et mixe des arrangements tantôt à capella, tantôt de hard rock. Le morceau est constitué de six sections distinctes : introduction, ballade, solo de guitare de Brian May, partie opéra, partie hard rock et conclusion. Le riff de guitare de la partie hard rock a été composé par Freddy Mercury.

Queen : pas d'enregistrement live de « Bohemian Rhapsody »

L'introduction a cappella du tube étant malheureusement trop difficile à reprendre en concert, il n'en existe pas d'enregistrement live. Freddy Mercury a cherché de nombreuses solutions pour remplacer ce lancement au fur et à mesure des prestations de Queen. Il finira en général par s'installer au piano et simplement jouer les premières notes. La partie « opéra » pose aussi problème hors des studios : impossible également de la jouer sur scène. Le groupe décide alors de couper le morceau en trois parties durant ses shows. Les ballades du début et de la fin sont insérées dans un medley, les morceaux « Killer Queen » et « March of the Black Queen » prenant la place des parties opéra et hard rock.

Queen - Les dernières actus