Third World

Third World Né(e) le 30 novembre 1972 (43 ans)

Sa biographie

Entre Inner Circle et The Wailers

Avant de former Third World, Stephen "Cat" Coore, guitariste et Michael "Ibo" Cooper, claviste faisaient partie du groupe Inner Circle. Après quelque temps auprès de ce dernier, ils décident de partir et de former leur propre groupe.

C'est ainsi qu'ils seront rejoints par Irving "Carrot" Jarrett aux percussions, Milton "Prilly" Hamilton au chant, Richard Daley à la basse et Carl Barovier à la batterie. Ce dernier sera remplacé peu de temps après par Cornell Marshall.

A ses débuts, Third World se fait un nom en fréquentant les salles de concert à Kingston et par la même occasion se met à la recherche d'une maison de disques. Mais la tâche n'est pas aussi facile qu'il paraît étant donné que Third World est composé de musiciens et contrairement à la grande majorité des groupes de reggae qui jouaient sur des sound system.

Tout en continuant de se produire sur scène, Third World arrive jusqu'en Angleterre. Ainsi, un an après leurs débuts, Third World signe un contrat auprès de Island label qui leur permet de sortir leur premier single « Railroad track ».

Forts du succès de ce titre, Third World joue en première partie de Bob Marley and The Wailers pour leur tournée européenne.


Sur la vague du succès

En 1976, le premier album éponyme du groupe sort enfin avec une reprise de la Chanson « Satta massagana » de The Abyssinians. Après la sortie de leur premier disque, Milton "Prilly" Hamilton et Cornell Marshall quittent Third World et seront remplacés respectivement par Bunny Rugs de son nom William Clarke ainsi que Willie "Roots" Stewart.

1977 célèbre l'arrivée de leur deuxième album « 96° in the shade » qui obtient un succès retentissant dans toute l'Europe. « 96° in the shade » contient huit titres dont « Dreamland », « Rhythm of life » qui ont reçu la collaboration de Bunny Wailer du groupe The Wailers.

Par ailleurs, certains puristes reprochent à Third World de jouer une musique commerciale en incorporant quelques touches de rock, pop funk ou même rap dans leurs Chanson s. Malgré les critiques, Third World continue sa route et sort un nouvel opus, « Journey to Addis » dont est extrait le single « Now that we found love » qui arrive en tête du classement du R'n'B charts aux États-Unis.

A propos du single, « Now that we found love » est une reprise de The O'Jays, un célèbre groupe de R'n'B américains. Third World entame ainsi une grande carrière internationale et produit de nouveaux disques à savoir « The story's been told », « Arise in harmony » et « Prisoner in the street » qui sort en 1980.


Plusieurs collaborations

Début des années 80, Third World signe auprès d'une nouvelle maison de disques, CBS et sort « Rock the world » qui contient entres autres le titre « Dancing on the floor (Hooked on love) ».

Toujours en 1981, le groupe participe au festival Reggae Sunsplash où ils seront rejoints par Stevie Wonder pour interpréter la Chanson de ce dernier « Master blaster (Jammin') » en hommage à Bob Marley .

A la suite de cette performance, Stevie Wonder produira deux titres pour le groupe à savoir « Try Jah love » et « You're playing us too close ». Ces morceaux figureront ainsi dans le 8e album du groupe « You've got the power ».

Au milieu des années 80, quelques départs viennent perturber le groupe tels Irving "Carrot" Jarrett, Willie "Roots" Stewart ainsi que Michael "Ibo" Cooper. Par ailleurs, ils changent également de maison de disques et signent auprès de Mercury.

Durant les années 90, Third World a sorti deux albums de compilation ainsi qu'un album live. En 1998, le groupe entre en studio aux cotés de Bounty Killer et Shaggy le temps d'enregistrer la Chanson « Reggae party ».

En 2003, ils reviennent sur le devant de la scène avec un nouvel album « Ain't giving up ». La même année, ils collaborent avec Pierpoljak et U-Roy sur le titre « Attention ».

En 2005, Third World a sorti « Black gold green » qui reçoit la participation de quelques invités à savoir, Blu Fox, Beres Hammond et Wayne Marshall.