Sa biographie

Naissance de Toto

Le groupe Toto voit le jour en Californie en 1978, de la fusion des frères Porcaro et d’amis musiciens.

Composé tout d’abord de David Paich (claviériste et chanteur), Steve Porcaro (claviériste et chanteur), Jeff Porcaro (percussionniste), David Hungate (bassiste), Bobby Kimball (chanteur) et Steve Lukather (guitariste).

Le groupe publie son premier album éponyme ne 1978, dont les singles « Hold the line » et « Georgy Porgy » sont de réels succès nationaux et se vendent à plus de deux millions d’exemplaires. Les critiques dithyrambiques saluent la maturité et la technique de Toto.


La chute avant la consécration

Fier de son premier essai, Toto enchaîne avec « Hydra » en 1979, au ton très sombre, et « Turn back » en 1981. Malgré sa bonne réputation, le groupe n’arrive pas à convaincre avec ces deux opus.

Un an à peine après ces échecs, Toto propose « Toto IV » dont les single « Africa » et « Rosanna » sont d’énormes tubes. Récompensé de six Grammy Awards, cet opus se place juste derrière le « Thriller » de Michael Jackson .


Toto se lance à l’international

Détesté aux Etats-Unis, Toto se lance à l’échelle internationale pour conquérir un nouveau public plus clément.

Après avoir remplacé Bobby Kimball par Fergie Frederiksen et David Hungate par Mike Porcaro, Toto propose « Isolation » en 1984.
Principalement promût en Europe et au Japon, cet album connaît un succès mitigé.


« Stop Loving You » et « Pamela »

Fergie Frederiksen remplacée par Joseph Williams,Toto participe à l’enregistrement caritatif de « We are the world » aux côtés de Michael Jackson etLionel Richie .

Forte de son expérience, la formation sort « The seventh One », considéré par le public et les critiques comme le plus abouti.
Les acolytes en extraient les singles « Stop loving you » et « Pamela », qui sont de véritables succès mondiaux.


Disparition de Jeff Porcaro


Suite aux problèmes de drogues que connaît Joseph Williams, Toto décide de mettre Steve Luthaker au chant.

Alors que le groupe entame une tournée de promotion pour son nouvel album « Kingdom of desire » (1993), Jeff Porcaro meurt d’une rupture d’anévrisme.
Après avoir hésité à tout arrêter, Toto continue sa tournée en hommage à l’artiste, remplacé par Simon Phillips.


« I will remember »

Après quelques mois de silence, le groupe refait surface avec l’album « Tambu » dont le single « I will remember » est un succès.

En 1998, le groupe décide de marquer ses vingt ans de carrière en proposant une compilation « Toto XX: 1977-1997 ».

Il enchaîne alors avec « Mindfiels » puis « Livefields », l’année suivante.




« Trough the looking glass » : en avant le rock !


Conscient que le plus gros de sa carrière est derrière lui, le groupe décide en 2002 de se faire plaisir en rendant hommage à son premier amour : le rock.

Après plusieurs mois d’enregistrement, il sort « Trough the looking glass », un album de reprises dont « Could you be loved » de Bob Marley .

Toto en fait la promotion sur scène pendant plusieurs semaines, et ne reviendra pas avant 2006, date à laquelle il a proposé « Falling in between », un opus passé quasi inaperçu.

Les dernières actus des Toto

Ses vidéos

Ses photos