Comment Catherine Ringer s’est relevée après la disparition de Fred Chichin

Dévastée par la mort de Fred Chichin qui était son binôme dans sa vie tant professionnelle que personnelle, Catherine Ringer a su se relever pour mener une carrière solo remarquable. Récit.

Comment Catherine Ringer s’est relevée après la disparition de F © © Stephane Cardinale - Corbis / Getty Images

La scène comme remède

Lorsque Fred Chichin meurt le 28 novembre 2007 d’un cancer du foie foudroyant, Catherine Ringer est anéantie. Avec la mort de Fred Chichin, c’est à la fois son compagnon, le père de ses trois enfants, et sa moitié depuis 1979 dans Les Rita Mitsouko qui disparaît. Sans envie, Catherine Ringer décide tout de même de reprendre rapidement par souci professionnel la tournée qui avait été interrompue, la renommant "Catherine Ringer chante Les Rita Mitsouko". À cette époque, les dates qui restaient à assurer s’enchaînent, et Catherine Ringer parvient à oublier sa souffrance, pendant un moment, lorsqu’elle se retrouve sur scène face à son public. Elle demande également à son fils Raoul Chichin de prendre parfois la place de son père sur les riffs de guitare à réaliser en concert.

Une décompression et une renaissance

Poussé par son producteur de l’époque Mark Plati (qui a notamment réalisé des albums de David Bowie), Catherine Ringer se remet à écrire et composer en juillet 2008. Si elle a rarement travaillé jusqu’à ce moment-là sans Fred Chichin, elle sent le besoin de se remettre dans la musique pour parvenir à surmonter cette terrible épreuve. Malgré le manque de son alter ego, Catherine Ringer compose six chansons en seulement quelques jours. Elle essaie de s’occuper totalement l’esprit avec la conception de son tout premier album studio en solo, mais l’artiste craque à retardement en 2010, et doit s’arrêter complètement pendant quatre mois. En dépit de ce coup d’arrêt moral légitime, l’opus "Ring n' Roll" sort en mai 2011. Comprenant douze chansons, l’album est très bien accueilli, aussi bien par le public (le disque est classé numéro 7 en France et s’exporte à l’étranger) que par la critique. Catherine Ringer est même consacrée "meilleure artiste féminine" de l'année aux Victoires de la musique 2012.

Des sollicitations de part et d’autre

Le succès de ce premier album permet à Catherine Ringer de réaliser une grande tournée avec son Ring n' Roll Tour qui l’emmène notamment aux États-Unis, au Québec, à Londres, et à Bruxelles pour le dernier concert. En parallèle de ce magnifique démarrage en solo, l’artiste continue à être très sollicitée pour des bandes originales de films. Elle qui avait déjà participé notamment à la musique de "Tatie Danielle" d'Étienne Chatiliez et à celle du film "Les Trois Frères" signé par Les Inconnus, travaille désormais avec Tony Gatlif sur "Liberté", et avec Luc Besson sur "Les Aventures extraordinaires d'Adèle Blanc-Sec". Au fil du temps, Catherine Ringer retrouve aussi l'envie de collaborer avec d'autres artistes. Reprenant avec Mauro Gioia le classique "Parle plus bas" de Nino Rota, elle forme également le trio Plaza Francia Orchestra avec deux membres fondateurs du groupe Gotan Project venus la chercher. Débuté en 2013, ce projet musical mêlant tango et musique pop/rock existe toujours.

Catherine Ringer - Les dernières actus