Top 10 des chansons de bande originale indissociables de leur film

Il est des chansons de bande originale tellement marquantes qu’on les associe parfois plus facilement au film dont elles sont issues qu’à leur interprète. Voici notre Top 10.

Top 10 des chansons de bande originale indissociables de leur fi © ©Steven D Starr / Getty Images

"Hot Stuff" (The Full Monty)

Produit par l'un des pionniers du disco nommé Giorgio Moroder, le titre "Hot Stuff" est pourtant l’une des chansons les plus rocks de Donna Summer. Gros succès à sa sortie en 1979 sur l'album "Bad Girls" de The Queen of Disco, le morceau s’offre une deuxième jeunesse lorsqu’il est utilisé dans le long-métrage "The Full Monty" en 1997. Associé à la célèbre scène strip-tease réalisée par les acteurs du film, "Hot Stuff" est devenu encore un peu plus mémorable.

"My Heart Will Go on" (Titanic)

Faisant partie des plus grands succès de Céline Dion, "My Heart Will Go on" est indissociable du long-métrage "Titanic" (1997), film le plus vu de l’histoire dans les cinémas français. Autre très gros succès populaire (parmi les singles les plus vendus et les plus diffusés de l'histoire), la chanson reçoit l'Oscar et le Golden Globe Award de la meilleure chanson originale.

"I Will Always Love You" (Bodyguard)

Autre diva dont la carrière a été marquée à vie par un film, Whitney Houston enregistre "I Will Always Love You" en 1992 après bien des atermoiements. D’abord réticente à démarrer sa carrière au cinéma avec le long-métrage "Bodyguard", elle est ensuite censée reprendre comme chanson principale "What Becomes of The Brokenhearted", tube des années 60 de la Motown. Finalement, Whitney Houston s’offre son plus gros succès de tout le temps avec "I Will Always Love You", ancien morceau country transformé en ballade inoubliable.

"Eye of The Tiger" (Rocky 3)

Certifiée fin 2018 octuple disque de platine en nombre de téléchargements légaux (soit 8 millions de téléchargements aux États-Unis), la chanson "Eye of the Tiger" est davantage liée dans nos mémoires à Rocky qu’au groupe Survivor qui l’interprète. Commandé spécialement par Sylvester Stallone au groupe de rock pour le troisième volet de la saga, le titre utilisé en ouverture du film devient le plus gros succès musical de l’année 1982, et celui de Survivor par la même occasion.

"Flashdance... What A Feeling" (Flashdance)

Comme "Eye of The Tiger", le morceau "Flashdance... What A Feeling" est davantage associé au film qu’il accompagne, plutôt qu’à son interprète Irène Cara. Actrice principale du film "Fame" dont elle interprète également la chanson-thème, Irène Cara ne joue cette fois pas dans "Flashdance". Elle coécrit néanmoins les paroles du titre "Flashdance... What A Feeling" (composé par Giorgio Moroder), qui devient n°1 des ventes et obtient notamment l'Oscar et le Golden Globe de la Meilleure chanson originale en 1983.

"Mrs Robinson" (Le Lauréat)

Lorsque le réalisateur Mike Nichols demande à Simon & Garfunkel de s’occuper de la bande originale de son film "Le Lauréat", le duo y inclut plusieurs titres de son album à succès "Sounds of Silence", mais écrit aussi spécialement "Mrs Robinson". La chanson, qui porte le nom de la femme séduisant dans le film un jeune homme tout juste diplômé, contribue à l’énorme succès du long-métrage au box-office, et met encore un peu plus en lumière Simon & Garfunkel.

"Stayin’Alive" (La Fièvre du samedi soir)

Si le film "La Fièvre du samedi soir" contient un autre grand succès des Bee Gees (à savoir "How Deep Is Your Love"), c’est bien "Stayin’Alive" qui reste le titre majeur associé au long-métrage. Présente dans la scène d'ouverture, la chanson lance parfaitement un film qui aura œuvré à la popularisation du disco et dont la bande originale sera l’une des plus vendues de l’histoire.

"I Wanna Be Loved by You" (Certains l’aiment chaud)

Écrit tout d’abord pour une comédie musicale intitulée "Good Boy" (1928), "I Wanna Be Loved by You" est repris par Marilyn Monroe dans le classique "Certains l'aiment chaud" de Billy Wilder sorti en 1959. La voix de l'actrice, sa robe très osée pour l'époque ainsi que ses "poupoupidou" rendent inoubliables cette chanson et la scène du film dans laquelle elle est interprétée.

"Streets of Philadelphia" (Philadelphia)

Film très puissant sur le SIDA et l’homophobie (une première à Hollywood), "Philadelphia" a marqué plus d’un spectateur pour la prestation de Tom Hanks en avocat séropositif (Oscar du meilleur acteur) et pour sa chanson-thème "Streets of Philadelphia" (Oscar de la meilleure chanson originale). Numéro 1 des ventes en France, le titre écrit, composé et interprété par Bruce Springsteen spécialement pour le film s’offre également 4 Grammy Awards en 1994, dont celui de la Chanson de l’année.

"Le Tourbillon" (Jules et Jim)

Absent de ce top jusqu’à présent, le cinéma français peut néanmoins se targuer d’avoir connu l’une des plus belles chansons-thèmes de film. Souvent appelé "Le Tourbillon de la vie", le morceau "Le Tourbillon" est écrit en 1957 par le peintre, graveur, poète, auteur et écrivain Serge Rezvani pour son meilleur ami Jean-Louis Richard et son ex-épouse Jeanne Moreau. Les trois artistes jouent dans le grand classique "Jules et Jim", réalisé par François Truffaut, qui permet à la chanson, magnifiquement interprétée par une Jeanne Moreau tiraillée entre deux amours, de devenir célèbre.

Nostalgie - Les dernières actus