Les plus grands records de la carrière de Barry White

Icône de la musique américaine, identifiable immédiatement grâce à sa voix grave et son image de séducteur, les superlatifs ne manquent pas pour qualifier l’immense carrière de Barry White.

1960, l'année où tout a basculé pour Barry White © © Paul Harris / Getty Images

Une jeunesse tumultueuse

Né au Texas en septembre 1944, Barry White est élevé par sa mère célibataire. Lorsqu’il est encore enfant, ils déménagent dans les faubourgs de Los Angeles où le jeune homme devient rapidement membre d’un gang. Condamné à de la prison pour le vol de pneus à un concessionnaire Cadillac, Barry White entend lors de sa détention le titre d’Elvis Presley "It’s Now or Never". Ce titre lui fait l’effet d’un électrochoc et il prend alors conscience qu’il a mieux à faire de sa vie. Il décide alors de donner un sens positif à son existence en s’investissant à fond dans la musique qu’il affectionne depuis qu’il est enfant. À sa sortie de prison, il commence comme producteur avant de tenter sa chance sous couvert de divers pseudonymes. Aidé par le compositeur Gene Page qui croit au potentiel de ce jeune homme à la voix de baryton-basse si particulière, Barry White fait la rencontre de collaborateurs comme Tony Sepe ou Paul Leo Politi qui vont changer son destin.

Un boulimique de travail

Alors que le jeune chanteur commence sa carrière en solo, il s’investit en parallèle dans la production de groupes de musique, malgré l’avis défavorable de sa maison de disques. C’est le début d’une période créative et riche d’expériences. Entre 1973 et 1976, Barry White produit 21 albums, faisant de lui le producteur le plus prolifique de l’industrie musicale. C’est le début d’une longue liste de records qui vont jalonner la carrière de celui qu’on surnommait le "Maestro de l’amour" en raison de sa carrure impressionnante. Tout au long de sa carrière, depuis ses débuts dans les années 70 jusqu’à son décès en 2003 à l’âge de 58 ans, le chanteur aura enregistré 20 albums studio et sorti 16 compilations. Avec plus de 116 millions de disques vendus dans le monde, celui qui fut influencé par Ray Charles, Aretha Franklin et les Supremes reste aujourd’hui encore un des plus grands vendeurs de disques au monde.

Une icône de la culture noire américaine

Au même titre que des artistes comme Marvin Gaye, Stevie Wonder ou Al Green, Barry White a marqué de son empreinte la culture afro-américaine. Avec 7 albums classés au top album hip hop, soul, et rythm & blues aux États-Unis, il reste à ce jour une référence inégalée. L’artiste réussit même à voir figurer 19 albums sur les 20 enregistrés en studio dans le fameux Billboard 200. "Can’t Get Enough" atteindra la première place en 1974. Malgré une reconnaissance tardive de la part de l’industrie musicale, Barry White fut nominé huit fois aux célèbres Grammy Awards américains et obtint la fameuse récompense à deux reprises. En 1999, la célèbre académie lui décerne un prix honorifique à l’occasion de la sortie de l’album "Staying Power", reconnaissant ainsi l’immense talent de cet artiste inclassable.

Barry White - Les dernières actus