Johnny Hallyday, Julien Clerc, Didier Barbelivien, Salvatore Adamo : ces artistes qui ont compté dans la carrière de Gilbert Montagné

Tout au long de sa carrière, Gilbert Montagné a su se servir de plusieurs rencontres artistiques déterminantes, dont celle de Johnny Hallyday.

Gilbert Montagné © abaca

Un premier producteur nommé Salvatore Adamo

En 1971 et âgé de 20 ans, Gilbert Montagné rentre en France voir sa famille alors qu’il est parti vivre aux États-Unis deux années auparavant avec sa sœur. Il en profite pour donner des maquettes de ses chansons à un ami qui les fait parvenir à des directeurs artistiques et des producteurs. Séduit, Salvatore Adamo demande à Gilbert Montagné de revenir définitivement en France pour enregistrer son premier grand succès "The Fool", qui donne également le nom à son premier album. Dans la foulée, Julien Clerc l’invite à faire sa première partie à l’Olympia, salle mythique qu’arpentera plusieurs fois Gilbert Montagné dans sa carrière.

Un coup de pouce du Taulier et une belle collaboration avec Didier Barbelivien

Après deux autres albums au succès plus confidentiel, Gilbert Montagné se réfugie de nouveau aux États-Unis. Encore une fois, il doit son retour en France à un monument de la chanson française puisque Johnny Hallyday lui demande en 1979 de l'accompagner au piano pour une partie de son spectacle donné au Pavillon de Paris. Revenu sur le devant de la scène, Gilbert Montagné va collaborer en 1984 avec Didier Barbelivien sur l’album "Liberté", qui contient quatre de ses plus grands succès : le morceau-titre de l’album, mais aussi "On va s'aimer", "Les Sunlights des tropiques" et "J'ai le blues de toi". Une nouvelle collaboration entre les deux hommes accouchera en 1998 de l’album "Comme une étoile", certifié disque d’or.

Gilbert Montagné - Les dernières actus