Quand les artistes se mobilisaient pour Nelson Mandela

Johnny Clegg, Eric Clapton, Dire Straits, Sting, Peter Gabriel… Dans les années 1980, de très nombreux artistes se sont investis pour faire libérer Nelson Mandela. Une mission accomplie en 1990.

Quand les artistes se mobilisaient pour Nelson Mandela © © AKSARAN / Getty Images

Johnny Clegg, emblème de la lutte pour libérer Nelson Mandela

Nelson Mandela est un homme politique sud-africain qui s’est battu pour faire abolir l’apartheid, la politique de ségrégation en faveur des Blancs alors en vigueur dans ce pays, un combat qui lui vaut d’être emprisonné à vie en 1962. Il devient alors un symbole dans le monde entier. Au cours des années 1980, de nombreux artistes commencent à se mobiliser pour lui apporter leur soutien. Johnny Clegg, surnommé le Zoulou blanc, demeure la figure emblématique de ce mouvement, mais il était loin d’être le seul. Eddy Grant, The Specials, Youssou N’Dour, Bernard Lavilliers… vont notamment écrire des textes pour apporter leur soutien à la cause de Mandela.

1988, un concert de légende pour Nelson Mandela

Le point d’orgue de cette mobilisation se déroule le 11 juin 1988 au stade de Wembley à Londres. Cet événement surnommé le 70th Birthday Tribute est devenu un concert légendaire. Sting, Peter Gabriel, Stevie Wonder, Whitney Houston, Eurythmics, Simple Minds et bien d’autres se succèdent sur la scène durant près de onze heures. Plus de 600 millions de téléspectateurs suivent le concert derrière leur poste de télévision, ce qui en fait un événement majeur dans l’histoire de la musique. Cette mobilisation des artistes a certainement favorisé la libération de Nelson Mandela, qui intervient en 1990. Une libération qui n’a pas stoppé cet élan, de nombreux concerts ayant eu lieu en hommage au leader de la lutte contre l’apartheid, avec notamment un concert organisé en Afrique du Sud en 2018 pour célébrer le centième anniversaire de cet homme disparu en 1999.

Johnny Clegg - Les dernières actus